Le gouvernement l'a promis : le plafond journalier des titres restaurants va prochainement être relevé à 25 euros. Mais pas dès le 1er septembre, comme annoncé parfois.

Le retour à 19 euros aura été de courte durée. Relevé à 38 euros pendant la crise sanitaire, pour soutenir l'activité des restaurants, le plafond journalier de paiement en titres restaurant est repassé à 19 euros depuis le 1er juillet dernier. Contre l'avis de la Commission nationale des titres restaurant (CNTR), qui proposait un compromis, avec un plafond ramené à 29 euros.

L'inflation galopante, et les arguments des restaurateurs, ont toutefois amené le gouvernement à revoir sa position. Fin juillet, Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie, avait indiqué qu'il était favorable à un passage du plafond journalier à 25 euros, tel que proposé par quelques parlementaires d'opposition. « Dans ces temps difficiles pour nos compatriotes, je veux rendre la vie moins coûteuse, donc je suis prêt à augmenter le plafond de 19 à 25 euros », avait-il déclaré à BFMTV. « C'est une bonne proposition de députés LR, socialistes et écologistes, et je la prends. »

Le plafond relevé le 1er octobre « au plus tard »

La promesse est en passe d'être tenue. Le cabinet de Bruno Le Maire a confirmé à MoneyVox qu'il y aurait bien, début septembre, « une concertation avec la Commission nationale des titres restaurant (...) en vue d'une mise en place du plafond journalier de paiement en titres restaurant à 25 euros ». La mesure, toutefois, ne se concrétisera pas dès le 1er septembre, comme annoncé par certains médias, mais « au plus tard le 1er octobre 2022 ».

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

Le cadre d'utilisation des titres restaurant figurait au menu de la récente Loi Pouvoir d'achat, adoptée début août. Dès le 1er septembre et jusqu'au 31 décembre 2023, ils pourront désormais être utilisés pour payer tout produit alimentaire, qu'il soit ou non directement consommable. A la même date, la part employeur exonérée d'impôts passera de 5,69 euros à 5,92 euros. Ce qui permettra à la valeur faciale maximum du titre de passer de 11,38 à 11,84 euros.

Ticket restaurant : que peut-on vraiment payer avec ? (et 10 autres questions)