Gare aux fautes de frappe quand vous cherchez à faire une réservation de logement sur internet pour vos vacances : vous pourriez arriver sur un site frauduleux. Dans un communiqué, Mediavacances met en garde sur un nouveau type de fraude, le typosquatting.

Une nouvelle forme de fraude vise les sites de locations saisonnières. Pour vous faire arriver sur un site ressemblant mais totalement frauduleux, les cybercriminels comptent sur vos fautes de frappe ou fautes d'orthographe. La plate-forme MediaVacances.com alerte ainsi, par le biais de son site dédié à la prévention des fraudes touristiques, sur un nouveau type de fraude, le « typosquatting ». En tapant directement dans la barre URL, sans utiliser de moteur de rechercher, Abrittel au lieu d'Abritel ou encore auirbnb pour airbnb, vous risquez de tomber directement sur ces sites.

En effet, selon Hervé Paccard, responsable du site Arnaques-location-vacances.com et PDG du groupe MediaVacances, plusieurs noms de domaine en .fr, ayant une forte proximité avec des sites établis dans le domaine de la location de vacances, ont été achetés. On pourrait ainsi retrouver sur la toile les sites abrittel.fr, abrutel.fr et auirbnb.fr.

Plus compliqués qu'avant, les paiements par carte sur internet sont-ils plus sûrs ?

D'après Médiavacances, l'objectif des fraudeurs serait de prendre le contrôle de votre ordinateur : « certains de ces sites ont très peu de valeur ajoutée pour un cybercriminel et il semble plus probable que l'objectif soit de prendre le contrôle partiel ou total de la machine de l'internaute en vue d'actions frauduleuses ultérieures ».

Professionnels : les offres en ligne les moins chères pour limiter vos frais bancaires

Comment se prémunir contre cette nouvelle forme de fraude ?

Comme tout le monde, il vous arrive de taper un peu vite sur votre clavier et de cliquer sur la touche à côté de celle que vous visiez ? Pour que ces fautes d'inattention n'aient pas de conséquences néfastes pour vous, une solution simple est à privilégier : passez par un moteur de recherche. En tapant votre requête, même avec des fautes, sur Google, Safari ou autres moteurs de recherche, vous serez redirigé vers le site légitime. Vous éviterez ainsi les mauvaises surprises.

Chèque : l'explosion de la fraude s'amplifie, voici comment vous protéger