L'allocation de rentrée scolaire est versée chaque année à plus de 3 millions de familles afin de les aider à supporter le coût de la rentrée. Cette année, pour faire face à la flambée de l'inflation, elle va être revalorisée de 4%.

Chaque année, plus de trois millions de familles bénéficient de l'allocation de rentrée scolaire. Cette aide, versée sous conditions de ressources aux foyers ayant au moins un enfant à charge, leur permet de supporter le coût de la rentrée. Comme se le sont fait confirmer nos confrères de Merci pour l'info, anciennement Dossier Familial, cette aide va être augmentée de 4% cet été.

Taux du Livret A boosté, hausse du Smic, APL... Ces coups de pouce qui vont vous faire du bien

Pour faire face à l'inflation qui ne cesse de croître, le gouvernement a, en effet, décidé de revaloriser de 4% plusieurs prestations sociales comme le revenu de solidarité active (RSA), les aides au logement (APL, ALF, ALS), la prime d'activité, l'allocation aux adultes handicapés (AAH), les allocations familiales ou encore de l'allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa). Mais rien n'avait été précisé concernant l'ARS.

Quels seront les montants de l'ARS pour la rentrée 2022 ?

Au vu de l'augmentation des prix des fournitures scolaires, la Fédération des Conseils de Parents d'Elèves (FCPE) militait donc pour que l'allocation de rentrée scolaire bénéficie elle aussi d'une revalorisation. Ce qui sera bien le cas.

Cumulés à la précédente revalorisation de 1,8% du mois d'avril dernier, les montants de l'ARS pour la rentrée de 2022-2023 seront donc de :

- 392,05 euros par enfant âgé de 6 à 10 ans et enfant plus jeune inscrit en CP

- 413,69 euros par enfant âgé de 11 à 14 ans

Frais bancaires : jusqu'à 259 € d'économies grâce à notre comparateur

- 428,02 euros par enfant âgé de 15 à 18 ans

Qui peut bénéficier de l'ARS ?

Pour rappel, l'allocation de rentrée scolaire est soumise à des plafonds de ressources. Pour 2022, ces plafonds sont de 25 370 euros pour un enfant, 31 225 euros pour 2 enfants, 37 068 euros pour 3 enfants, puis 5 855 euros par enfants supplémentaires.

À noter que pour les foyers dont les ressources dépassent légèrement les plafonds en vigueur, une allocation de rentrée scolaire réduite et calculée en fonction de leurs revenus leur sera quand même versée.