Le plafond de la prime exceptionnelle de pouvoir d'achat, dite prime Macron pourrait atteindre 3 000 euros en cas de réélection d'Emmanuel Macron à la présidence de la République. Et même 6 000 euros en cas d'accord d'intéressement. L'an dernier, 4 millions de salariés ont touché près de 500 euros net d'impôt en moyenne grâce à ce dispositif.

Un coup de pouce pour le budget de certains ménages. C'est ce que promet Emmanuel Macron s'il est réélu à la présidence de la République. Lors de la présentation ce jeudi de son programme, il a indiqué vouloir booster la prime exceptionnelle de pouvoir d'achat. Ce dispositif permet aux employeurs de verser un bonus exonéré d'impôt et de cotisations sociales aux salariés gagnant jusqu'à trois Smic.

A l'heure actuelle, cette prime peut atteindre 1 000 euros, voire 2 000 euros par salarié en cas d'accord d'intéressement signé au sein des entreprises ou si la structure a moins de 50 salariés.

Promesse du candidat Macron : un plafond porté à 3 000 euros

« Tripler la prime dite “Macron”, sans charges ni impôts » : voici la promesse du candidat, dans le programme dévoilé ce jeudi. Le candidat Macron promet ainsi de porter ce plafond à 3 000 euros s'il est réélu. En cas d'accord d'intéressement, le plafond passerait à 6 000 euros.

En 2019, près de 5 millions de salariés ont reçu la prime Macron mise en place pour répondre à la colère des Gilets jaunes. Ils étaient puis plus de 6 millions à la toucher en 2020 et 4 millions en 2021.

Professionnels : les offres en ligne les moins chères pour limiter vos frais bancaires

Les bénéficiaires ont touché en moyenne 506 euros l'an dernier, ce qui représente au total près de deux milliards d'euros selon les chiffres diffusés début février par Bercy. Selon le ministère, ces montants sont susceptibles d'évoluer dans la mesure où les entreprises peuvent encore verser la prime jusqu'à fin mars.

Prime Macron 2022 : combien allez-vous gagner ?