En 2021, le pouvoir d'achat des ménages a enregistré une progression de 1,9%. Les aides sociales, les baisses d'impôts et le rebond de l'économie y ont contribué.

Le pouvoir d'achat des ménages a progressé de 1,9% l'an dernier, a indiqué ce vendredi l'Insee. Il a été porté par la reprise économique, les baisses d'impôts et les aides versées en fin d'année par le gouvernement pour lutter contre l'inflation.

En 2020, malgré une récession historique de 8%, le pouvoir d'achat était resté stable, les mesures de soutien public déployées au plus fort de la pandémie de Covid-19 ayant permis de compenser les effets des restrictions sanitaires. En 2021, le rebond du pouvoir d'achat a été tiré par la hausse de 4% du revenu disponible des ménages, dont la progression est allée croissant au fil de l'année, « conséquence du rebond marqué des revenus d'activité » à mesure que la croissance accélérait, note l'Institut national de la statistique.

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

Un taux d'épargne toujours élevé

Il a ainsi augmenté de +1,6% sur le seul dernier trimestre. Sur cette période, « les prestations sociales en espèces rebondissent fortement (+2,4% après -2,6% au troisième trimestre) avec le versement de l'indemnité inflation », explique l'Insee. L'institut ajoute que « les impôts sur le revenu et le patrimoine se replient légèrement (-0,2% après +3,5%) en raison de la poursuite de la réforme de la taxe d'habitation ».

Prime inflation : retraités, voici la date limite de versement des 100 euros

L'inflation, qui a atteint en moyenne 1,6% l'an dernier, n'a donc pas effacé ces gains de revenus. Élément scruté par les économistes pour estimer le potentiel de consommation des ménages durant les trimestres à venir, le taux d'épargne est resté élevé en 2021, à 19,5%, en baisse de 1,9 point par rapport au niveau « historiquement haut de 2020 ». Par ailleurs, l'institut a confirmé sa première estimation d'un rebond de l'économie de 7% l'an dernier, après la récession historique de 8% enregistrée en 2020, du fait de la crise sanitaire.

Prime inflation, Caf, ticket resto, tabac... Ce qui change dès le 1er mars