12 millions de retraités sont sur le point de bénéficier d'une prime défiscalisée de 100 euros. Certains devront attendre plus que les autres avant d'en profiter.

Un virement de 100 euros net d'impôt. C'est ce que s'apprêtent à recevoir sur leur compte bancaire 12 millions de retraités. Ils sont en effet les derniers à profiter de l'indemnité inflation promise par le gouvernement à 38 millions de particuliers qui touchent moins de 2 000 euros de revenus nets mensuels. Les salariés, les indépendants, les personnes sans emploi ou bénéficiant de minimas sociaux ont normalement déjà tous reçu cette prime destinée à préserver leur pouvoir d'achat face à la forte hausse du coût des énergies.

Le calendrier annoncé par le gouvernement en décembre indiquait que les retraités bénéficiaires allaient toucher cette prime en février sans plus de détail. Sur son site internet, l'Assurance retraite, chargé du versement de la prime pour les personnes ayant une pension du régime général, précise juste que l'indemnité sera versée « à la fin du mois de février » par virement bancaire indépendamment de la retraite.

Un délai supplémentaire pour 100 000 retraités

Contacté ce mercredi par MoneyVox, la Caisse nationale d'assurance vieillesse (Cnav) a expliqué que « le virement sera visible sur les comptes des retraités le 28 février au plus tard ». D'ici lundi, en principe, l'indemnité inflation sera donc versée pour de nombreux retraités.

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

Mais certains devront patienter encore un peu. C'est le cas des 100 000 retraités qui touchent seulement une pension de réversion Agirc-Arrco et qui n'ont aucune autre retraite, ni aucun revenu professionnel ou social. Les 100 euros seront virés sur leur compte bancaire le 28 février avec le libellé « Indemnité inflation ». En fonction des délais de réception du virement, ils devront attendre de 1 à 5 jours avant que la prime ne soit disponible sur leur compte.

Le classement des banques les moins chères