Plus de 3 millions de bénéficiaires inactifs d'aides versées par la CAF reçoivent à partir de ce jeudi les 100 euros d'indemnité inflation. « Aucune démarche n'est nécessaire pour ce versement automatique », rappelle la CAF.

306 millions d'euros, pour 3 millions de bénéficiaires, ou très exactement 3 057 milliers de personnes : la CAF annonce ce jeudi 20 janvier au matin lancer le versement de la prime inflation, suivant le calendrier annoncé par le gouvernement. Dans le détail, les personnes inactives qui doivent recevoir dans les prochains jours l'aide exceptionnelle décidée par la gouvernement sont :

  • 1,6 million de bénéficiaires du Revenu de solidarité active (RSA) ;
  • 818 000 personnes au titre de l'Allocation aux adultes handicapés (AAH) ;
  • 556 000 étudiants non boursiers qui perçoivent une aide au logement (APL) ;
  • 60 000 personnes au titre de la prestation partagée d'éducation de l'enfant à taux plein (PreParE), c'est-à-dire les parents en congé parental à temps plein ;
  • 7 000 personnes au titre du Revenu de solidarité versé dans les Outre-mer.

Dans son communiqué, la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf) rappelle que le virement est automatique, sans démarche à initier de la part des bénficiaires. Et que « l'indemnité inflation est une aide défiscalisée » : « les bénéficiaires n'ont pas à la déclarer dans leur déclaration de ressources à leur Caf et n'aura donc aucun impact sur le montant des autres aides versées ».

Prochaines étapes : chômeurs et retraités

Le versement de la prime inflation de 100 euros à 38 millions de Français touchant moins de 2 000 euros nets par mois est en cours depuis la mi-décembre. Les salariés du privé et travailleurs indépendants ont en théorie déjà perçu cette indemnité exceptionnelle. Prochaine étape d'ampleur, après la CAF : Pôle Emploi à compter du 25 janvier, puis les retraités en février, selon le calendrier annoncé par le gouvernement.

Professionnels : les offres en ligne les moins chères pour limiter vos frais bancaires

La CAF glisse un rappel d'importance dans son communiqué : « Attention, si les allocataires exercent en parallèle une activité, ou sont dans une autre situation (salarié, retraité, étudiant boursier, travailleur indépendant), l'indemnité inflation est payée par l'employeur ou un autre organisme. »

Prime inflation : je n'ai pas reçu le virement de 100 euros, dois-je m'inquiéter ?