L'argent n'est pas un tabou pour les 10-15 ans selon une étude. Pour 92% des jeunes sondés, l'argent est même une condition du bonheur.

Plus de la moitié des parents donnent de l'argent de poche à leurs enfants entre 6 et 8 ans. Fait-il leur bonheur ? Il y contribue selon une étude Ipsos (1) pour la néobanque Kard : 9 jeunes âgés de 10-15 ans sur 10 jugent qu'avoir de l'argent est une condition pour être heureux dans la vie. Pour un tiers d'entre eux, il s'agit même d'une condition essentielle. Dans le détail, 74% aimeraient gagner beaucoup d'argent pour pouvoir acheter tout ce qu'ils veulent contre 26% qui voudraient juste gagner ce qu'il faut pour vivre bien. Cet attachement, majoritaire chez les garçons, « est probablement le reflet de leurs craintes face à l'avenir », écrivent les auteurs.

Et en cas de grosse rentrée d'argent, près d'un sondé sur 3 déclare qu'il choisirait d'abord de « l'investir » dans une maison, un appartement ou des parts d'une entreprise (31%), et près d'un sur 5 ferait le choix de le mettre de côté à la banque (19%). S'il s'agissait de le donner, ce serait d'abord à sa famille et à ses proches (26%), plus qu'à une association (seulement 13%).

Pessimisme face à l'avenir

Les 10-15 ans sont huit sur dix (79%) à déclarer recevoir de l'argent de poche, en majorité en liquide (68%). Ils sont 29% à en recevoir de manière régulière, et 55% de temps en temps (pour les fêtes, leur anniversaire, comme une récompense...). Ils sont plus de la moitié (51%) à posséder un compte bancaire.

Frais bancaires : jusqu'à 259 € d'économies grâce à notre comparateur

Pour la majorité des jeunes interrogés, le monde de demain sera moins bien qu'aujourd'hui. Les jeunes filles sont plus pessimistes (59% contre 54% pour les jeunes garçons). Encore plus préoccupant, les 10-12 ans sont presque tout aussi pessimistes que les plus grands (54% contre 58% des 13-15 ans). Le changement climatique est leur principale préoccupation, ce qui explique probablement en partie leurs craintes face à l'avenir (cité en tête par 48% d'entre eux), devant la pauvreté (42%).

(1) Etude Ipsos menée en ligne auprès de 800 jeunes âgés de 10 à 15 ans, vivant en France, constituant un échantillon représentatif de cette population, et interrogés par Internet via l'Access Panel Online d'Ipsos du 27 octobre au 2 novembre 2021.

Compte enfant : quel compte ouvrir pour un enfant ou un ado ?