Après plusieurs mois de crise sanitaire et de restrictions, les Français espèrent passer un été normal en 2021. Et selon l'Observatoire Cetelem, un tiers des vacanciers comptent dépenser plus que l'an dernier. Argument numéro 1 : se faire plaisir !

Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

Un tiers des Français qui partiront en vacances cet été ont le projet de dépenser plus que l'an dernier en réponse aux mois écoulés et perturbés par la crise sanitaire de la Covid-19. Selon les résultats de l'Observatoire Cetelem publié cette semaine (1), ces vacanciers plus cigale que fourmi sont exactement 33% quand 21% des sondés dépenseront moins et 46% la même somme. Ils sont aussi 23% à imaginer dépenser comme jamais ils ne l'ont fait un été précédent !

Ces vacanciers dépensiers expliquent vouloir se faire plaisir après 18 mois de crise sanitaire. Autres justifications à des dépenses en hausse : la volonté de faire vivre les retsaurants et les petits commerces, des congés plus longs et une épargne plus importante que d'habitude déposée sur le livret A, le LDDS ou les assurances vie. En effet, depuis le début de la crise, les Français ont mis de côté 142 milliards d'euros de plus.

Livret A, assurance vie, PEL... quel placement casser pour payer vos vacances ?

Résultat, lors des congés de juillet et août, les Français dépenseront en moyenne 1 505 euros. Ce total comprend le transport, l'hébergement et les frais sur place. Un tiers de la population sondée dépensera de son côté plus de 2 000 euros et 15% plus de 3 000 euros. Des proportions équivalentes à celles enregistrées en 2020.

(1) Observatoire Cetelem par Harris Interactive, réalisé en ligne du 9 au 11 juin 2021 sur un échantillon de 1 026 personnes représentatives des Français âgés de 18 ans et plus