Vous avez jusqu’à ce lundi 23 septembre minuit pour régler votre impôt sur les revenus exceptionnels de 2018. Passé ce délai, les retardataires risquent une lourde majoration.

Le délai supplémentaire de 2 jours accordé par Bercy arrive à son terme. Pour régler le solde de votre impôt sur le revenu, vous avez jusqu’au 23 septembre minuit. Pour ce faire, vous devez vous rendre dans votre espace personnel sur impots.gouv.fr ou sur l’application mobile du même nom. Pour vous y connecter, vous devez indiquer votre numéro fiscal – il est écrit sur votre déclaration de revenus notamment - et votre mot de passe.

Par contre, il est trop tard pour vous acquitter de votre impôt en vous rendant au Trésor public. La date limite était fixée au 18 septembre dernier.

Pour rappel, malgré la mise en place du prélèvement à la source – c’est-à-dire la retenue de l’impôt directement sur les revenus – certains contribuables doivent régler un relliquat supplémentaire. Vous êtes notamment concerné si vous avez touché des revenus exceptionnels l’année dernière (prime de départ à la retraite, épargne salariale, plus-values mobilières et autres entrées d’argent inhabituelles…). C’est également le cas des professionnels qui ont dégagé en 2018 des bénéfices plus élevés que les années précédentes.

Et gare aux contribuables retardataires ! Si vous dépassez la date limite fixée par l’administration fiscale, vous risquez une pénalité atteignant 10% de l’impôt dû. En cas de difficultés financières, ne tardez pas à prévenir le fisc qui pourra vous accorder alors un délai supplémentaire.