454.000 faux billets en euros ont été retirés de la circulation depuis le début de l'année, selon la Banque centrale européenne (BCE). Un chiffre en baisse de 10,5% par rapport au 2e semestre 2014, mais en nette hausse sur un an.

Au cours du 1er semestre 2014, 331.000 faux billets avaient été saisis. La hausse sur un an est donc de 37%. La BCE ne précise pas si elle trouve son origine dans une regain d’activité des faux-monnayeurs, ou dans une répression plus efficace des forces de l’ordre.

La banque centrale, qui rappelle que « les billets en euros demeurent un moyen de paiement fiable et sûr », relativise toutefois cette hausse. « Ce nombre reste très faible », explique-t-elle dans un communiqué, « par rapport à l’encours total, en augmentation, des billets authentiques en circulation (plus de 17 milliards de coupures au premier semestre 2015) ».

Plus d’un faux billet sur 2 est un 20 euros

Les billets de 20 et 50 euros représentent toujours l’essentiel (86%, chiffre stable) de la fausse monnaie saisie. 55% des faux billets retirés de la circulation au 1er semestre étaient des 20 euros, en baisse de 5 points par rapport à 2014 ; 31% étaient des 50 euros (+ 5 points). Le podium des billets favoris des faussaires est complété par le cent euros (8,5%). Près de 98% de cette fausse monnaie a été saisie dans la zone euro.

Professionnels : les offres en ligne les moins chères pour limiter vos frais bancaires

La BCE appelle enfin les usagers à la vigilance lorsqu’ils reçoivent des billets. « Il est facile de reconnaître les billets authentiques grâce à la méthode simple consistant à toucher, regarder, incliner », explique l’institution, qui mettra en circulation le 25 novembre prochain un nouveau billet de 20 euros mieux sécurisé.

Lire aussi : Le nouveau billet de 20 euros mis en circulation le 25 novembre 2015