CNP Assurances, premier assureur de personnes en France, a enregistré une hausse de 11,1% de son bénéfice net au premier trimestre à 256 millions d'euros, contre 230 millions un an plus tôt. Le chiffre d'affaires a progressé sur la même période de 11,3% à 7,92 milliards d'euros. Son résultat brut d'exploitation a, lui, gagné 2,3% à 535 millions d'euros.

La collecte nette, qui a atteint 849 millions d'euros, a été « positive sur l'ensemble des zones géographiques ». Les encours moyens s'établissaient à 303 milliards d'euros, soit une hausse de 2,1% sur le trimestre. « C'est l'activité en France qui tire vers le haut l'ensemble puisqu'elle a progressé de 20,2% par rapport à l'année dernière », a souligné Antoine Lissowski, directeur général adjoint de l'assureur, lors d'une conférence téléphonique. Ce « rebond très significatif est essentiellement associé à l'activité épargne », a-t-il relevé.

Dans cette branche, les ventes en unités de compte (UC) ont en effet bondi de 57,2% dans l'ensemble des réseaux, ce qui a fait passer la part des UC dans le chiffre d'affaires de la branche épargne/retraite à 10,4% contre 8,3% un an plus tôt. L'activité du segment prévoyance/Patrimoine a augmenté de 4,5%, poursuivant sur sa « bonne dynamique ».

Fort rebond des unités de compte

Au total, la collecte nette du segment vie et capitalisation en France a été positive de 219 millions d'euros mais présente un bilan contrasté dans le détail : elle a été positive de 236 millions en UC mais négative de 17 millions pour les contrats en euros.

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

En Amérique latine, le chiffre d'affaires a baissé de 16,7% sur le trimestre (+1,7% à périmètre et changes constants) principalement du fait du décalage au second semestre d'une campagne de promotion de produits retraite qui s'était déroulée au premier trimestre l'an dernier, a expliqué Antoine Lissowski.

En Europe hors France, l'activité a reculé de 13,5% par rapport à l'an dernier lorsque le groupe avait signé un contrat en retraite collective de 420 millions d'euros au Danemark. Hors ce contrat, le chiffre d'affaires a progressé de 44,5% grâce au segment épargne.