Le président turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé lundi vouloir abaisser de nouveau les taux d'intérêt alors que l'inflation en Turquie a atteint 73,5% sur an en mai.

« Que personne n'attende cela de nous. Ce gouvernement n'augmentera pas les taux d'intérêt. Au contraire, nous allons continuer de les baisser », a affirmé M. Erdogan lors d'une conférence de presse à la suite d'une réunion avec son cabinet.

Le président turc estime, à rebours des théories économiques classiques, que les taux d'intérêt élevés favorisent l'inflation.

Une inflation de 73,5% sur un an en Turquie

Il avait contraint fin 2021 la banque centrale à abaisser son taux directeur de 19% à 14%, entre septembre et décembre, provoquant l'effondrement de la monnaie nationale.

L'inflation en Turquie a atteint 73,5% sur an en mai, au plus haut depuis décembre 1998, poussée par l'augmentation des prix de l'énergie et de l'alimentation, selon les données officielles publiées vendredi.

L'inflation est au cœur des débats en Turquie, à un an de l'élection présidentielle, prévue en juin 2023, l'opposition et nombre d'économistes accusant l'Office national des statistiques (Tüik) de sous-estimer sciemment et largement son ampleur.

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

« Nous n'avons pas de problème d'inflation. Mais un problème de cherté de la vie », a affirmé le chef de l'État turc.