Une fois les déclarations de revenus analysées, des millions de contribuables français vont recevoir un virement de la Direction générale des finances publiques (DGFiP) pour régulariser leur situation. MoneyVox vous explique dans quels cas de figure vous pourrez en profiter.

L'an dernier, la Direction générale des finances publiques (DGFiP) avait procédé à deux salves de virement les 20 juillet et 6 août 2021 pour rembourser à près de 15 millions de foyers un trop-perçu - 819 euros en moyenne ! - d'impôts sur le revenu. La situation va se se reproduire à l'été 2022 pour la déclaration des revenus de l'année 2021.

Vous êtes éligible à un remboursement si le montant prélevé dans le cadre du prélèvement à la source en 2021 est supérieur au montant final de votre impôt ou si vous avez droit à une restitution de réductions ou crédits d'impôt. « Le détail du calcul de votre impôt est indiqué sur votre avis d'impôt. Ce remboursement sera effectué par virement sur votre compte bancaire », explique le ministère de l'Economie. MoneyVox vous explique, en détail, dans quel cas de figure vous risquez de pouvoir profiter d'un remboursement

Si vos revenus ont baissé...

Si vos revenus ont baissé en 2021, vous avez certainement été prélevé d'une somme trop importante à la source. Une situation qu'il est possible d'éviter, au moins en partie, en adaptant le montant de votre prélèvement à la source en cas de diminution significative de vos revenus, 10% ou plus par rapport au prélèvement initial.

Déclaration d'impôts : faut-il en profiter pour adapter votre prélèvement à la source ?

Si vos revenus fonciers ont diminué...

Si le montant imposable de vos revenus fonciers ou de vos loyers de meublés non professionnels a baissé l'an dernier, vous serez remboursé cet été de tout ou partie des prélèvements sociaux payés à la source sur ces revenus en 2021.

Si vos charges déductibles ont augmenté...

Par charges déductibles, la DGFiP entend par exemple un versement important sur votre plan d'épargne retraite (PER). Ces charges modulent le taux d'imposition à la baisse. En effet, les sommes versées sur un PER sont déductibles du revenu imposable jusqu'à 10% de votre revenu imposable et dans la limite de de 32 908 euros par an.

Si les crédits et réduction d'impôt n'ont pas été pris en compte...

Travaux ou ménage à domicile, garde d'enfant ou dons à des associations... Toutes ces dépenses sont déductibles à 50% et avec un plafond maximum. Dans le cas de la garde d'enfant, celui-ci est de 2 300 euros par an et par enfant, ce qui donnera lieu à un crédit d'impôt maximal de 1 150 euros.

Impôts : comment déduire vos frais de garde d'enfants

A noter qu'une partie de cette somme (60%) a déjà pu vous être versée en janvier sur la base de vos précédentes déclaration. Par contre, si vous prenez une femme de ménage en cours d'année, vous ne pouvez pas moduler votre prélèvement à la source en tenant compte de ce geste fiscal futur.

Crédit d'impôt emploi à domicile : l'avance immédiate déclenchée mi-juin pour les prestataires

Professionnels : les offres en ligne les moins chères pour limiter vos frais bancaires

Si votre situation personnelle a changé dans l'année...

Si vous avez eu un enfant au cours de l'année 2021, vous pourrez profiter d'une demi-part supplémentaire, voire d'une part supplémentaire s'il s'agit de votre troisième enfant. Si vous êtes devenu « parent isolé », votre première personne à charge vous ouvrira droit à une part entière au lieu d'une demi-part.

Ce changement de situation a pu être déclaré au Fisc en cours d'année.

Si vous êtes devenu ancien combattant ou invalide en cours d'année 2021, vous pourrez également bénéficier d'une demi-part supplémentaire.