Les plateformes de location entre particuliers ponctionnent des frais de service sur les hôtes comme les locataires mais sont devenues incontournables dans le paysage touristique français. Airbnb, Abritel, Gîtes de France, leboncoin ou GérerMesLocs.com, on fait le tour de la question pour vous aider à préparer vos vacances d'été.

Les vacances de la Toussaint sont terminées mais voilà que celles de Noël pointent le bout du nez. Et pour les plus prévoyants, il est déjà possible de préparer l'été 2022. Une des options : la location d'une superbe maison avec piscine, barbecue et jardin arboré pour la sieste. Au moment de la validation, le prix à la nuit est lesté par des frais, des taxes et autres options. Qui gagne quoi dans ce micmac, que l'on soit loueur ou locataire ? En 2018, 36 millions de nuits ont été réservées en France dans des logements mis en location entre des particuliers, selon une étude de l'Insee (1).

De fait, les plateformes comme Airbnb, leboncoin, Abritel ou Gîtes de France développent ce secteur depuis une dizaine d'années, transformant certaines zones côtières ou de grandes villes en immense camping secondaire. En 2018, ces modes de location trustent 14% des réservations du pays contre 9% deux ans plus tôt. Une proportion en hausse continue depuis plusieurs années.

Un Airbnb low cost

Sur cette base, Nicolas Roussel a créé Gerermesclocs.com après avoir lui-même mis en location un appartement. Son concept ? Un « Airbnb low cost, au sens propre, soit à bas coût mais avec une qualité de service de haut niveau. » Sa promesse ? Une rentabilité plus forte malgré une visibilité moindre. Sur un T3 loué douze semaines à 725 euros par semaine, GererMesLocs annonce « un niveau de frais de 339 euros contre 1 479 euros chez Airbnb. Les propriétaires et conciergeries ne payent aucun frais. (...) Notre service se rémunère lui seulement avec les frais de service de 3,9%, facturés aux locataires », explique Nicolas Roussel. Ces mêmes frais à partager entre locataires et propriétaires sont de 17% chez Airbnb. Ils atteignent 6% sur leboncoin (200 000 inscrits) à la charge du locataire. Le site où l'on peut tout trouver propose un pack vacances à 120 euros pour faciliter la visibilité de l'annonce du propriétaire.

Économisez sur les frais et gagnez jusqu'à 400 € grâce à notre comparatif des assurances vie

Abonnement ou commission ?

Sur le site de la plateforme américaine qui propose plus de 500 000 annonces en France, la FAQ à destination des nouveaux loueurs explique que pour calculer son gain potentiel il faut additionner le prix de la nuit et ajouter les frais de ménage par exemple. Mais il faut surtout en déduire les frais prélevés par Airbnb. Ainsi les hôtes paient des frais de service de 3% (assistance, contrat clés en main...). Les frais de services, autour de 14%, payés en sus par le voyageur alourdissent la note totale et abaisse les gains du loueur. Le prix à payer pour profiter de la force de frappe du géant US qui ponctionne de manière plus importante ses hôtes reconnus car il leur octroie une meilleure visibilité.

Autre poids lourd du secteur : Abritel (groupe Expedia) et ses 300 000 biens en location. Le service laisse le choix à ses clients de payer un abonnement annuel de 249 euros par an ou de verser une commission de 8% sur chaque réservation. La première formule, qui donne une visibilité de fonctionnement à la structure, s'avère rentable si le bien est loué six semaines dans l'année via Abritel. Les voyageurs sont aussi tenus de payer des frais de réservation qui sont généralement compris entre 5 et 12% du prix total.

Accompagnement administratif

De son côté, Gîtes de France propose plus de 60 000 biens à la location et profite d'une image positive et rassurante dans l'Hexagone. Un abonnement annuel de 130 euros est prélevé auquel s'ajoute une commission comprise entre 14 et 16% de votre facture. Si vous ne passez pas par le site Internet, les contrats de location sont facturés entre 9 à 13 euros. Cet accompagnement administratif est souvent un argument majeur avec les assurances pour justifier les frais qui plombent les locations.

Combien ça coute ?

Sur la base du T3 loué 725 euros la semaine pendant 12 semaines, le loueur gagne un total de 8 700 euros théorique. Mais les commissions donnent un résultat net différent. Nous avons calculé quelle part sera reversé à la plateforme qui sert d'intermédiaire à la locaion :

  • Gérermeslocs prélève 3,9%, soit 339 euros à la charge du locataire donc 28,5 euros par semaine ;
  • Airbnb facture 3% au loueur (261 euros) et 14% au locataire (1 218 euros donc 101,5 euros par semaine), soit un total de 1 479 euros ;
  • Abritel facture un abonnement de 249 euros ou prélève 8% du total, soit 696 euros à la charge du loueur. Le locataire est taxé en sus entre 5 et 12% (de 435 euros à 1 044 euros pour sur 12 semaines, soit de 36 à 87 euros par location) ;
  • leboncoin prélève 6% au locataire, soit 522 euros au total donc 43,5 euros par semaine ;
  • Gîtes de France facture un abonnement de 130 euros au propriétaire et prélève une commission moyenne de 15%, soit 1 305 euros sur l'ensemble des 12 semaines à la charge du locataire (108 euros par semaine).

(1) La location de logements touristiques de particuliers par Internet attire toujours plus, INSEE