Le groupe Aéma, né du rapprochement des assureurs mutualistes Macif et Aésio, a annoncé jeudi avoir signé le contrat pour le rachat d'Aviva France, une opération à 3,2 milliards d'euros qui devrait aboutir d'ici fin 2021.

« En signant, sous conditions de l'obtention des autorisations réglementaires, le contrat de cession des titres d'Aviva France, Aéma groupe franchit aujourd'hui une étape supplémentaire vers le processus d'acquisition d'Aviva France. La réalisation de la transaction est attendue d'ici la fin de l'année 2021 », a indiqué l'assureur dans un communiqué. « Les éléments économiques et financiers résultant de l'acquisition sont en ligne avec les anticipations qui ont pu en être faites lors de l'entrée en négociation exclusive », ajoute le communiqué.

En rachetant la filiale française de l'assureur britannique Aviva, Aéma ambitionne de devenir le deuxième plus grand groupe mutualiste de France, après Covéa (MAAF, MMA, GMF). La réalisation de cette acquisition est désormais soumise au feu vert des autorités de contrôle compétentes.

Jusqu'à 160 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif de banques en ligne

Et dans cette perspective, Aéma « a fait connaître son intention de faire évoluer la direction générale d'Aviva France à l'issue de la réalisation de l'opération; à cette date, il serait proposé au conseil d'administration d'Aviva France le remplacement » de son dirigeant actuel Patrick Dixneuf par un ex-directeur général d'Aviva France, Philippe Sorret.