L'assureur mutualiste Groupama a vu son bénéfice net fondre de moitié en 2020, à 177 millions d'euros, pénalisé par la crise du Covid-19 et par des cessions moins importantes que l'année précédente.

En 2019, le bénéfice net s'était élevé à 345 millions d'euros, dopés notamment par la cession d'un immeuble parisien situé sur les Champs Élysées. En dehors des éléments non récurrents, le résultat opérationnel du groupe s'élève à 306 millions d'euros, contre 413 en 2019, soit une baisse d'environ 25%.

Les « deux effets contraires de la Covid »

Cette baisse est « principalement imputable à l'activité en France (...) fortement affectée en assurances collectives par le contexte de la crise sanitaire », souligne le communiqué.

En France, la sinistralité a été « affectée par deux effets contraires de la Covid », avec d'un côté la baisse des petits sinistres, notamment sur la branche automobile, et d'un autre, la hausse des sinistres « graves », portant notamment sur « les risques assurance annulations et pertes d'exploitation pour fermeture administrative ». Et sur la partie prévoyance et santé collective, le résultat a été pénalisé « par une hausse des prestations (arrêt de travail, décès) et par la mise en place d'une taxe Covid-19 ».

Groupama a « plutôt tiré (son) épingle du jeu »

Selon Thierry Martel, directeur général de Groupama, qui s'est exprimé auprès de l'AFP, la crise sanitaire a coûté 120 millions d'euros nets au groupe, auquel il faut ajouter la contribution de 27 millions au fonds de solidarité. Mais pour Cyril Roux, directeur financier, l'assureur a « plutôt tiré (son) épingle du jeu », et notamment car « Groupama a l'habitude de bien se réassurer », c'est-à-dire qu'une partie de la hausse des sinistres a été payée par un autre assureur. Pour les mois à venir, « selon que l'on sera sorti de la pandémie à l'été, ou pas, l'année 2021 peut prendre une allure totalement différente », a estimé prudemment M. Martel.

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

Au total, le chiffre d'affaires du groupe s'est élevé à 14,45 milliards d'euros en 2020, soit une hausse de 0,4% par rapport à 2019 (+1,7% à change constant). En France, les revenus ont progressé de 1,3%, quand ils ont baissé de 4,8% à l'international et dans les Outre-Mer.