Une députée LR propose de créer des titres restaurant à destination des étudiants d'une valeur de 6,60 euros, dont la moitié serait prise en charge par l'Etat.

Après les repas à un euro dans les Crous et les chèques pour une consultation chez le psychologue, une nouvelle mesure à destination des étudiants va-t-elle voir le jour ? La député Les Républicains (LR) Anne-Laure Blin, soutenue par une soixantaine de députés, a déposé une proposition de loi pour créer des titres restaurant pour les étudiants.

Concrètement, « sur leur site universitaire, les étudiants pourraient acheter des tickets restaurant d’une valeur de 6 ou 7 euros au tarif social étudiant, c'est-à-dire 3,30 euros » à leur charge, explique l'élue du Maine-et-Loire à Capital. En fait, l'Etat remplacerait les entreprises en prenant à sa charge la moitié du montant du chèque déjeuner.

Ils pourraient être utilisés au Crous, dans les restaurants et les supermarchés si ces derniers ont signé une convention avec le Crous émetteur du ticket. « Les tickets restaurant permettraient aux étudiants de faire des courses en bénéficiant d’un tarif avantageux et de cuisiner chez eux », détaille Anne-Laure Blin. Ce ticket restaurant serait accessible à tous les étudiants.

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

Les titres restaurant classiques sont utilisables dans les restaurants mais aussi chez les commerçants et les supermarchés tant qu'ils servent à payer des denrées alimentaires. Même si certaines lieux contournent la loi, il est interdit de rendre la monnaie sur les tickets resto.

Tickets restaurant : le plafond Covid

Pour aider les restaurateurs pendant la crise sanitaire, le gouvernement a doublé le plafond quotidien d'utilisation, de 19 à 38 euros. Ce plafond rehaussé est en vigueur jusqu’au 31 août 2021.