Le budget mensuel pour une famille de 4 personnes est d'environ 200 euros avec le port de masques chirurgicaux. Le masque en tissu, en revanche, revient 4 fois moins cher.

Vous êtes probablement au courant que depuis ce lundi, le port du masque est obligatoire dans tous les lieux publics clos. Pour éviter de se voir infliger une amende de 135 euros, mieux vaut donc en porter un. Oui, mais lequel choisir ? Avec le beau temps et les fortes chaleurs, notamment dans le sud de la France, le masque chirurgical est le moins désagréable à porter.

Un choix qui pourtant est loin d’être neutre pour le porte-monnaie. Selon les calculs d’Alain Bazot, président de l'association de consommateurs UFC-Que Choisir, à 60 centimes le masque jetable vendu dans la grande distribution actuellement, et à raison de 3 masques quotidiennement, il faut compter 1,80 euro par jour par personne, donc autour de 50 euros par mois. Soit 200 euros pour une famille de 4 personnes : « C'est un budget tout à fait colossal », souligne-t-il au micro de RTL.

19 euros pour 20 masques chirurgicaux !

Mais la facture peut nettement s’alourdir. Comme le constate Marie, qui ne trouve plus de masques dans son supermarché. Du coup, elle en a acheté en pharmacie à 0,95 euro l’unité, le prix plafond fixé par les pouvoirs publics au moins jusqu’au début de l’année prochaine. « 19 euros pour 20 masques, ça fait beaucoup », s’exclame cette habitante d’Ille-et-Vilaine.

L’autre solution, beaucoup plus économique, c’est d’opter pour le masque en tissu. Sur Twitter, la ministre de l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher, a indiqué qu’un masque textile lavable 20 fois, revient entre 15 à 30 centimes pour un usage de 4 heures, contre 60 à 95 centimes donc pour un masque en tissu. Un coût qui ne prend pas en compte le passage en machine à laver.

Trouvez le taux le plus bas pour votre projet immobilier !

Une aide de 50 euros pour les plus précaires ?

En reprenant notre famille de 4 personnes qui utiliserait des masques en tissu, la dépense est là plutôt comprise entre 50 et 100 euros par mois. Le masque en tissu est définitivement bien moins cher, mais comme le pointe la CLCV, le port du masque obligatoire « pose néanmoins un problème de coût supplémentaire pour l’ensemble de nos concitoyens ». L’association de consommateurs demande donc notamment une aide financière mensuelle de 50 euros pour les populations précaires.