Le Bon Coin, Vinted : peut-on encore vendre et acheter ?

Le Bon Coin
© OceanProd - stock.adobe.com

Avec le confinement lié au coronavirus, les magasins « non essentiels » ont fermé leurs portes. Le service de livraison Mondial Relay a aussi stoppé son activité, impactant ainsi deux géants du e-commerce : Vinted et Le Bon Coin. Mais sur ces plateformes, il est encore possible de poster des annonces, voire d’acheter des produits.

Si certains magasins sont encore autorisés à ouvrir (commerces alimentaires, équipementiers high-tech…), d’autres ont dû mettre fin à leur activité « physique ». Souvent, leur site Internet prend le relais et les commandes sont expédiées via La Poste ou d’autres entreprises de livraison (DPD, UPS…). C’est le cas par exemple de la Fnac, Boulanger, Leroy Merlin, Decathlon ou encore Cultura… Selon LSA, 69% des enseignes maintiennent ainsi une activité via le e-commerce en ce moment. Avec des soucis de livraison malgré tout. Oxybul Eveil et Jeux déplore par exemple « des retards importants » et suspend « jusqu'à mardi 24/03 soir toute prise de nouvelle commande, afin de préparer au plus vite celles que vous attendez déjà avec impatience ».

Chez Vinted, 3e application/site de mode comptant le plus de clients en France, décision a été prise dès jeudi dernier de suspendre toutes les ventes. Les abonnés (12 millions en France) ont été prévenus par mail : « Nous suspendons temporairement toutes les nouvelles commandes (achats et livraisons inclus) ainsi que les commandes existantes en France et en Espagne jusqu'à nouvel ordre ».

La majeure partie des livraisons sur Vinted étant effectuée par Mondial Relay, qui a fermé son réseau, le casse-tête aurait été assuré pour remplacer ce prestataire. Par ailleurs, aller chercher un pull d’occasion dans un point relais ou aller poster un pantalon ne semble pas relever de l’urgence justifiant de rompre le confinement… Pour les colis pas encore récupérés en point relais ou pas encore expédiés par les vendeurs, « les délais de livraison et de collecte ont été prolongés » et « les colis en transit sont stockés en toute sécurité par les prestataires de transport », précise le site de seconde main.

En revanche, si le bouton « Acheter » a bien été désactivé et qu’une grosse mention rouge précise que la commande n’est plus possible, Vinted n’est pas complètement à l’arrêt. Côté vendeur, il est possible de poster de nouvelles annonces sur l’application ou le site, tandis que, côté acheteur, il est possible de réserver un article (qui sera payé et expédié post-confinement), d’ajouter des pièces à ses favoris ou de discuter avec les membres.

Du côté du Bon Coin, un mail a aussi été adressé aux utilisateurs mercredi dernier pour les informer que Mondial Relay, partenaire du site, mettait son réseau en sommeil jusqu’à nouvel ordre. Conséquence pour ceux qui attendaient un colis : « La somme issue de la vente sera placée sous séquestre et sécurisée par notre partenaire de paiement jusqu’à réception du colis par l’acheteur ».

Tout comme sur Vinted, « la consultation des annonces, la messagerie et la mise en vente sur leboncoin sont toujours accessibles » (le délai d’expiration des annonces a même été supprimé pour que celles-ci restent en ligne plus longtemps, jusqu’au retour à la normale). Cependant, contrairement à la plateforme lituanienne, le site de petites annonces français propose encore des annonces « avec livraison » (via la Poste la plupart du temps) : l’option peut toujours être cochée.

Interrogé par MoneyVox.fr sur cette possibilité, qui semble contradictoire avec les mesures de confinement (les sorties pour aller poster un colis non vital ne paraissent pas entrer dans le cadre des autorisations exceptionnelles), le service communication du groupe Le Bon Coin n’a pas répondu à nos questions. Par ailleurs, aucun message sur le site ou l’application ne dissuade vraiment les utilisateurs de procéder à une transaction « physique ». Seule une phrase dans le mail envoyé mercredi dernier fait écho aux mesures de restrictions de circulation : « Néanmoins, nous vous invitons vivement à respecter les consignes de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) et à rester en sécurité chez vous ».

Si Le Bon Coin manque un peu de clarté dans son message, il a cependant lancé une belle initiative : #lebongeste. Les particuliers qui le souhaitent peuvent déposer une offre dans la catégorie « Services » pour donner un coup de main aux personnes fragilisées par le confinement (seniors, familles…) : « faire quelques courses alimentaires, se rendre à la pharmacie, offrir du soutien scolaire et de l'aide aux devoirs à distance, promener les animaux domestiques ». Lundi après-midi, trois jours après le lancement de l’initiative, 1 400 offres étaient recensées sur la plateforme pour toute la France.

Partager cet article :

© MoneyVox / MR / Mars 2020

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox

Commentaires

Soyez le premier à réagir à cette actualité !

Ajouter un commentaire

Me prévenir en cas de nouveau commentaire