L'agence des participations de l'Etat (APE) a annoncé mercredi la signature d'un « accord contraignant » pour la prochaine prise de contrôle par la Caisse des Dépôts de Sfil (Société de financement local), banque publique de développement anciennement connue sous le nom de Dexia.

Le « closing » de la transaction est attendu pour la première moitié de 2020, et reste soumis à l'approbation des autorités compétentes. « Au terme de cet accord, dont les termes avaient été annoncés le 9 octobre 2019, la Caisse des Dépôts deviendra l'actionnaire de référence de Sfil », indique un communiqué de l'APE mercredi. « L'Etat, la Caisse des Dépôts et La Banque Postale annoncent avoir signé un accord contraignant concernant le rachat, par la Caisse des Dépôts, de la totalité de la participation détenue par La Banque Postale au capital de Sfil (soit 5%) et de la totalité de la participation détenue par l'Etat (soit 75%), à l'exception d'une action ordinaire que l'Etat conservera », détaille l'APE. Quant à la Banque Postale, elle « conservera un rôle central dans le dispositif » en renouvelant par anticipation son partenariat avec Sfil « jusqu'à fin 2026 pour la commercialisation des prêts de moyen et long termes aux collectivités territoriales et hôpitaux publics », avait précisé l'APE en octobre.

Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

Créée en 2013 par l'Etat, Sfil est né des déboires de la banque franco-belge Dexia, en quasi-faillite après la crise financière de 2008. Cette opération s'inscrit dans la création du futur pôle public de bancassurance, via le rapprochement de CNP Assurances et de la Banque postale, pour lequel un protocole d'accord a été signé fin juillet par l'Etat, la Caisse des dépôts (CDC), La Poste et La Banque Postale. « Dès le soir du 4 mars, l'opération sera faite au plan capitalistique, le conseil de CNP sera modifié (...) et dès ce moment-là, nous serons responsables de plus de 700 milliards de total de bilan vis-à-vis de la BCE qui nous supervise », a décrit lundi Rémy Weber, président du directoire de La Banque Postale, devant la presse.