Impôt à la source : le taux neutre ne convainc pas les contribuables

Une femme devant un ordinateur
© goodluz - Fotolia.com

Près de 4 contribuables sur 10 affirment n’avoir pas encore choisi leur futur taux de prélèvement à la source, selon un sondage Harris Interactive pour YCE Partners. Ceux qui ont arrêté leur choix privilégient les taux personnalisés.

Les Français ont jusqu’au 15 septembre pour décider entre le taux personnalisé, le taux non-personnalisé et le taux individualisé. Pour rappel, par défaut, le fisc utilise le taux personnalisé, adapté aux revenus du foyer fiscal. Selon leur situation, les contribuables ont une ou deux alternatives. Les couples soumis à l’imposition commune peuvent choisir d’individualiser leur taux. Et tous les contribuables peuvent opter pour un taux non-personnalisé, ou « taux neutre », basé uniquement sur le niveau de salaire.

Plus d’infos : Quel taux de prélèvement à la source pouvez-vous choisir ?

Le sondage d’Harris Interactive pour YCE Partners (1) pointe tout d’abord l’absence de choix pour 38% des contribuables interrogés, pourtant sollicités à la mi-juin, donc après la campagne de déclaration de revenus. Plus d’un travailleur non-salarié sur deux (53%) reconnaît même ne pas s’être encore penché sur la question du taux de prélèvement à appliquer en 2019.

6% des sondés ont choisi le taux neutre

Plus étonnant, le taux le plus massivement choisi par les contribuables est à ce jour le taux individualisé (29%). Il ne concerne pourtant que les foyers soumis à l’imposition commune. Le taux personnalisé - option par défaut - a lui été choisi par 20% des contribuables sondés par Harris Interactive.

Quant au taux neutre, ou taux non-personnalisé, il n’a « séduit » que 6% de la population soumise à l'impôt sur le revenu à en croire ce sondage. Lorsque le sondeur élargit sa question au taux que les sondés pensent sélectionner, en incluant ainsi les indécis, le taux neutre reste très en retrait : 15% des sondés ont choisi ou comptent choisir le taux neutre, contre 28% pour le taux personnalisé et 49% pour le taux individualisé. Le taux neutre a en effet du mal à apparaître comme une « précaution suffisante pour garantir la confidentialité des revenus auprès de l’employeur » : seulement 56% des sondés pensent qu’il s’agit d’une solution efficace pour préserver la confidentialité.

Lire aussi : Comment éviter que votre patron connaisse tous vos revenus avec l’impôt à la source

Par ailleurs, à en croire ce sondage, les Français se sentent majoritairement « bien informés » sur le prélèvement à la source (58%), une proportion qui monte à 64% parmi les contribuables payant un impôt sur le revenu. En revanche, seuls 42% des Français ayant déclaré leurs revenus en 2017 se souviennent avoir été informés à ce propos lors de leur déclaration.

(1) Etude réalisée en ligne du 12 au 14 juin 2018, auprès de 1 001 Français majeurs, selon la méthode des quotas.

Partager cet article :

© cbanque.com / BL / Juin 2018