Le plafond annuel de la Sécurité sociale a été fixé à 39 732 euros, soit 3 311 euros par mois. Le Pass sert au calcul de certaines cotisations sociales. Il a aussi une incidence sur le montant maximum des déductions fiscales de l’épargne retraite.

Comme à l’accoutumée, le plafond de la Sécurité sociale a été réévalué sur la base de l’évolution des salaires sur l’année 2016. Il augmente de 1,3% pour l’année 2018, après une hausse de 1,6%. L’arrêté publié ce week-end au Journal officiel (1) fixe les valeurs mensuelle et journalière du plafond, valables à compter du 1er janvier 2018. Sur cette base, il est possible de calculer les seuils suivants :

  • 39 732 euros par an (39 228 euros en 2017) ;
  • 9 933 euros par trimestre (9 807 euros en 2017) ;
  • 3 311 euros par mois (3 269 euros en 2017) ;
  • 764 euros par semaine (754 euros en 2017) ;
  • 182 euros par jour (180 euros en 2017) ;
  • 25 euros par heure (24 euros en 2017).
Trouvez le taux le plus bas pour votre projet immobilier !

Le Pass est utilisé pour fixer le niveau de plusieurs cotisations sociales. Par ailleurs, il permet de calculer le plafond des déductions fiscales réalisées dans le cadre de dispositifs d’épargne retraite et d'épargne salariale, dont le Plan d’épargne populaire (Perp) ou le contrat Madelin pour les travailleurs non salariés.

Plus d'infos sur la fiscalité du Perp

(1) Arrêté du 5 décembre 2017 portant fixation du plafond de la sécurité sociale pour 2018.