Plan du site Rechercher

Impôt prélevé à la source : une réforme sur « trois, quatre ans » qui commence « maintenant »

  • MoneyVox avec AFP
  • ,
Jean-Marie Le Guen
J.-M. Le Guen - CC / Wikimedia commons

Jean-Marie Le Guen, secrétaire d'Etat aux Relations avec le Parlement, a déclaré mardi que la réforme permettant l'instauration du prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu allait commencer « maintenant » et s'achèverait « dans trois, quatre ans », soit au delà de 2017.

M. Le Guen était invité sur LCI et Radio Classique à réagir à la déclaration faite dimanche par Bruno Le Roux, président du groupe socialiste à l'Assemblée, selon qui cette réforme « aura été commencée » avant la fin du quinquennat. « Ce qu'a dit Bruno Le Roux, c'est que nous allons mettre en œuvre le début de cette réforme, à la fois les études et peut-être un certain nombre de dispositions qui permettent d'avancer », a déclaré M. Le Guen. « On ne passe pas de la nuit au jour du jour au lendemain ». « C'est une réforme qui se met en place sur trois, quatre ans. Nous commençons maintenant, nous terminerons dans trois-quatre ans », a poursuivi le secrétaire d'Etat.

Dès le projet de budget pour 2016

Ce qui suppose un second mandat de François Hollande ? « Absolument. J'espère bien que nous aurons l'occasion de le voir et donc de faire avancer cette réforme parmi bien d'autres ». (...) « François Hollande peut tout à fait l'emporter en 2017, en tout cas je travaille pour cela », a-t-il conclu. La motion majoritaire du PS, dans le cadre de son congrès de Poitiers, défend la remise en route du « chantier de l'impôt citoyen » dès « le projet de budget pour 2016 », avec « un prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu et une réduction de la CSG sur les premières tranches de revenus ».

Dans un entretien au Figaro mardi, Dominique Lefebvre, député PS du Val-d'Oise et vice-président de la commission des Finances, juge impossible de mettre en œuvre le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu avant 2018, « avec une mise en place s'étalant ensuite sur trois à quatre ans. Le faire avant serait hasardeux politiquement », a-t-il dit.

Partager cet article :
Par la rédaction avec AFP

Reproduction interdite.

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox