L'ex-trader de la Société général Jérôme Kerviel, condamné pour avoir causé une perte de 4,9 milliards d'euros à la banque, sera fixé le 4 septembre sur sa demande de libération sous bracelet électronique.

Frais bancaires : jusqu'à 222 € d'économies grâce à notre comparateur

Devant la cour d'appel de Paris, l'avocat général a requis sans surprise mardi le maintien en détention de l'ex-trader, ont indiqué à la presse ses avocats à l'issue d'une audience qui s'est tenue à huis clos et en l'absence de l'intéressé.

Condamné définitivement à cinq ans d'emprisonnement dont trois ferme, Jérôme Kerviel purge sa peine depuis mi-mai à Fleury-Mérogis (Essonne). Il avait obtenu le 1er août son placement sous bracelet mais le parquet d'Evry avait immédiatement fait appel de cette décision d'un juge d'application des peines.

Cet appel étant suspensif, l'ancien trader reste en prison en attendant l'arrêt de la cour d'appel.