Le groupe d'experts sur les aides à la presse a rendu jeudi ses conclusions et proposé l'alignement du taux de TVA de la presse en ligne (19,6%) sur celui de la presse papier (2,1%), selon son rapport remis à Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication et disponible sur internet.

Le monde de la presse « connaît une crise et une mutation profondes, à la fois technologiques et économiques. Il n'est pas abusif de parler de révolution », écrivent les experts commandités par le ministère de la Culture.

« Le groupe fait le constat d'une crise davantage structurelle que conjoncturelle de la presse écrite. La presse dans son ensemble fait face à d'importantes difficultés économiques et doit en parallèle se réinventer à l'ère numérique », a souligné le ministère dans un communiqué.

Les experts ont détaillé quatre séries de propositions :

  • D'abord « soutenir la profession par un régime uniforme de TVA au taux de 2,1% (...) et aligner le régime de la presse en ligne sur celui de la presse imprimée ».
  • Ensuite « privilégier les projets d'avenir, l'innovation et la mutualisation, grâce à l'élargissement et à la réforme du Fonds stratégique pour le développement de la presse » et « rendre plus cohérentes les aides à la diffusion, en poursuivant la réorganisation de la distribution ».
  • Enfin « rénover la gouvernance des aides ».
Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

Le groupe d'experts, animé par Roch-Olivier Maistre, était composé de Françoise Benhamou, Dominique Antoine, Patrick Eveno, Michel Francaix et Bruno Patino. Le ministère a précisé que le gouvernement présentera ses propositions de réforme au début du mois de juin (site internet).