La société de courtage et de banque en ligne Boursorama a enregistré en 2012 un bénéfice net en baisse de 7% par rapport à l'année précédente à 40,4 millions d'euros, limitant néanmoins son repli grâce à un quatrième trimestre dynamique.

Au terme du premier semestre, le résultat affichait ainsi une baisse de 18%. Après un troisième trimestre en léger recul de 3%, Boursorama a terminé l'année en plein élan, avec un bénéfice net en hausse de 13% au quatrième trimestre. Le seul résultat de la France affiche même une progression de 31% sur les trois derniers mois de l'année. Ce redressement est pour partie dû à la bonne maîtrise des charges, en baisse de 6%. Il a également bénéficié d'un effet de base fiscal favorable, l'année 2011 ayant été marquée par une charge d'impôt plus élevée que lors de l'exercice écoulé.

« Ces résultats se caractérisent par la bonne résistance des performances financières de Boursorama, notamment en France, et par la poursuite de la dynamique commerciale que nous connaissons depuis deux ans », a commenté le PDG, Inès Mercereau, interrogé par l'AFP.

La banque deux fois plus profitable que la bourse

Le tableau de 2012 est contrasté. L'activité de courtage a été affectée par le ralentissement des volumes d'activité sur les marchés boursiers (produit net bancaire en baisse de 31% en France), tandis que l'activité bancaire a elle poursuivi sa croissance (PNB en hausse de 8%). Les revenus générés par le métier de banque pèsent désormais plus du double de ceux dégagés par le courtage (100,0 millions d'euros contre 48,4 en France). En 2012, le PNB a reculé de 8%, à 201,5 millions pour l'ensemble du groupe.

Sur l'année, le nombre de clients de la banque en ligne a augmenté de 13% pour atteindre plus de 425.000 en France. Fort notamment de son positionnement tarifaire, qui la situe parmi les établissements les moins chers du marché, Boursorama a ouvert 127.117 nouveaux comptes en France, dont 59.156 comptes courants. Des chiffres en baisse par rapport à 2011 (-8% pour l'ensemble), mais qui restent significatifs.

Économisez sur les frais et gagnez jusqu'à 350 € grâce à notre comparatif des assurances vie

« Je souhaite que la Bourse reprenne (...) et que nos clients puissent trouver les supports actions qui leur soient profitables », a déclaré Inès Mercereau, indiquant que les chiffres du courtage pour janvier se situaient à un niveau supérieur à celui de l'année 2012. Pour autant, « je ne pense pas que cette répartition (entre les revenus du courtage et ceux de la banque) soient sensiblement modifiés », a expliqué la dirigeante.

Un offre de crédit personnel à venir

En 2013, Boursorama prévoit de poursuivre le développement du crédit immobilier et lancera une offre de crédit personnel à destination de ses clients, a indiqué le PDG. Les taux proposés pour le prêt personnel se situeront dans le premier quart le plus compétitif du marché, a-t-elle ajouté.

La société continue de viser l'objectif de 700.000 clients, même s'il pourrait n'être finalement atteint qu'en 2016 et non en 2015, comme prévu initialement. « Lorsqu'on voit la dynamique commerciale de Boursorama il n'y a pas tellement d'inquiétude sur l'atteinte de cet objectif. A ce rythme, c'est plutôt 2016, mais nous comptons accélérer, donc 2015 n'est pas hors de portée », a déclaré Inès Mercereau.