La Fédération française des sociétés d'assurance (FFSA) table sur une baisse du chiffre d'affaires pour le secteur en France en 2011, comprise entre -1% et -5%. En 2010, la croissance du secteur s’est tassée, avec une petite hausse de 3,5%.

Cette prévision à la baisse est la conséquence du très mauvais début d'année de l'assurance-vie, dont le chiffre d'affaires est en chute de 13% sur les quatre premiers mois de 2011. Dans sa foulée, elle a entraîné une baisse de 8% du chiffre d'affaires global du secteur à fin avril, par rapport à la même période de 2010. La fédération table néanmoins sur un redressement au cours du second semestre, le chiffre d'affaires finissant l'année sur un repli compris entre 2% et 6%, contre 13% sur les quatre premiers mois de 2011.

Placement préféré des Français, l'assurance-vie est victime, depuis le début d’année, de la baisse de son rendement, du relèvement du taux du Livret A mais aussi de l'incertitude née de la réforme de la fiscalité du patrimoine, qui devrait finalement l'épargner presque totalement. Cette tendance était déjà sensible en 2010, avec une croissance de 3,8% seulement, contre 11,7% en 2009, et des retraits record.

L'assurance dommage reste en hausse

Du côté de l’assurance dommage, la FFSA n'a pas modifié son estimation pour 2011, comprise entre 3 et 4% de croissance. En 2010, les cotisations se sont situées en hausse de 2,2%. La croissance a été tirée par la clientèle des particuliers (+3,7%), le segment des entreprises enregistrant un chiffre d'affaire stable.

Compte pour enfant/ado : notre comparatif des offres sans risque

Le résultat net des sociétés d'assurance dommage s'est également amélioré de 50%, grâce aux redressements tarifaires mais aussi, a souligné le délégué général de la FFSA Jean-François Lequoy, du fait de la hausse des produits financiers (revenus tirés des placements).