Dans un entretien au journal Direct Matin de vendredi, la ministre de l'Economie Christine Lagarde, qui a demandé un audit pour déterminer si la hausse annoncée des tarifs d'assurance en 2011 était justifiée, a promis un "dialogue ferme" si elles ne sont pas suffisamment étayées.

La ministre avait annoncé mardi la saisie du Trésor et la DGCCRF afin qu'ils vérifient que la hausse annoncée des tarifs d'assurance automobile et habitation est bien due à une augmentation du nombre et du coût des sinistres.

« Si (...) ces augmentations ne reposent pas sur des faits justificatifs avérés, alors on demandera des éclaircissements. Cela passera par un dialogue ferme », a prévenu la ministre. « Si les assureurs prouvent qu'ils sont contraints d'augmenter les tarifs parce qu'il y a eu plus de sinistres - ça peut être le cas -, il n'y aura pas de problème ».

Jusqu'à 120 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif de banques en ligne

Les tarifs d'assurance en France vont de nouveau augmenter en 2011, après un premier relèvement en 2010, en automobile, habitation et santé. Quelques grands acteurs comme Groupama, Allianz ou GMF n'ont pas encore fait part de leurs intentions, mais pour les autres, les hausses oscilleront entre 2,5% et 4,5% en automobile, et entre 3,5% et près de 8% en habitation.