L'assureur mutualiste Macif va augmenter ses tarifs en 2011, dans l'assurance automobile, habitation et santé, afin de répercuter la hausse des sinistres, a-t-il indiqué vendredi à l'AFP.

En automobile, l'augmentation sera de 2,9% en moyenne, une hausse « raisonnée » selon l'assureur, qui ne répercute que partiellement la progression de la charge des sinistres en 2010 (+6,5%). La Macif indique ne pas vouloir faire supporter à ses sociétaires toute cette charge supplémentaire « dans un contexte économique encore tendu ».

Cette hausse des tarifs dans l'assurance automobile, qui reviennent à leur niveau de 2004, met un terme à une politique de modération dans les prix en place depuis cinq ans. En revanche, la Macif a décidé de ne pas toucher à ces tarifs pour les deux roues en 2011, après deux années de baisse.

De leur côté, les tarifs en assurance habitation progresseront de 4,6% en moyenne. Cette hausse est due à la fois aux événements climatiques récents (tempête Klaus, Quinten, Xynthia, inondations du Var et grêles) ainsi qu'au coût moyen de plus en plus élevé de l'incendie (près de 10% en moyenne depuis 2004). La Macif indique notamment que la tempête Xynthia de février a coûté 71,3 millions d'euros et les inondations du Var de juin 9,2 millions d'euros (en brut de réassurance).

Enfin, en santé, la Macif-Mutualité, filiale de l'assureur spécialisée dans les assurances de personnes, a décidé d'une hausse de 1,8% en moyenne, justifiée par des transferts de charges de l'Etat vers la mutuelle et l'augmentation des dépenses de santé. Le groupe précise toutefois qu'une hausse supplémentaire de 3,5% pourrait être appliquée au 1er janvier 2011, correspondant au montant de la taxe sur les conventions d'assurances dont les contrats dits « responsables » sont pour l'heure exonérés. Cette hausse est conditionnée au vote du projet de Loi de finance 2011, qui prévoit de supprimer cette exonération, rappelle la Macif.

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

La publication par la Macif de ses tarifs pour 2011 intervient après celle de la Maif, qui avait été le premier assureur à dévoiler ses intentions en la matière mi-octobre, alors que tous les signaux pointent vers un mouvement de hausse généralisé, tant en automobile qu'en habitation ou en santé. La Maif avait annoncé une augmentation de 2,5% du tarif de ses contrats automobile VAM (véhicule à moteur) et de 3,5% en moyenne côté habitation.