Les grandes banques françaises ont pris l'engagement de maintenir leur exposition sur la Grèce, a affirmé mercredi la ministre de l'Economie Christine Lagarde, sur LCI, alors que leurs homologues allemandes s'étaient engagées mardi à faire un geste envers la Grèce.

Économisez sur les frais et gagnez jusqu'à 400 € grâce à notre comparatif des assurances vie

« Les grandes banques françaises, qui s'exprimeront j'en suis sûre dans les heures qui viennent, ont pris l'engagement de maintenir leur exposition sur la Grèce dans le cadre des discussions actuelles avec le Fonds monétaire international et la Commission européenne », a dit Mme Lagarde.

« Je suis satisfaite de voir que la communauté financière se mobilise en France comme elle s'est mobilisée en Allemagne », a-t-elle ajouté.

Avec une cinquantaine de milliards d'euros de créances sur l'Etat et le secteur privé grecs, les banques françaises sont déjà les plus engagées dans ce pays. Avec une trentaine de milliards, leurs consoeurs allemandes figurent au troisième rang, derrière la Suisse.