Nicolas Sarkozy a demandé vendredi aux responsables des principales banques françaises de rester "pleinement mobilisées" pour assurer le financement de l'économie en période de reprise, a rapporté la présidence à l'issue d'une réunion à l'Elysée.

Le chef de l'Etat a "particulièrement insisté sur l'accès des PME et TPE au crédit, notamment de trésorerie (et) a demandé aux réseaux bancaires de tout mettre en oeuvre pour que ces entreprises puissent bénéficier des concours nécessaires pour leur développement", a ajouté l'Elysée dans un communiqué.

Le mois dernier, le président avait jugé "inacceptables" les difficultés rencontrées par les entreprises pour obtenir des financements. "Il y a un problème de trésorerie pour les entreprises qui me le signalent partout sur le territoire, et cela nous ne pouvons pas l'accepter", avait-il ajouté.

Le président de la Fédération bancaire française (FBF) Baudouin Prot a pour sa part affirmé, à l'issue de la réunion, que les banques françaises s'engageaient à consacrer en 2010 une enveloppe de 96 milliards d'euros aux crédits des PME et TPE.

Ce montant constitue une augmentation de 3% par rapport aux crédits accordés en 2009, selon M. Prot.

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

Lors de la réunion de vendredi, Nicolas Sarkozy a par ailleurs salué la "mise en conformité des banques françaises aux nouvelles règles de rémunération des opérateurs de marché". Il les a appelées "à rester exemplaires et à faire preuve de modération dans la distribution de bonus".