Bonne nouvelle pour les 4 millions de salariés bénéficiaires de titres-restaurant : le plafond de dépense quotidien va passer à 25 euros dès le 1 octobre. Il est désormais possible également d'acheter des produits non consommables.

C'était attendu. A compter du 1er octobre, dès samedi donc, le plafond des titres-restaurant qui bénéficient à plus de 4 millions de salariés va passer de 19 à 25 euros. Une nouveauté qui a été publiée vendredi par décret au Journal Officiel. Le plafond qui avait atteint 38 euros pour soutenir la restauration lors de la crise sanitaire avait été ramené à 19 euros au 1er juillet.

« Cela va être un atout pour tous ceux qui utilisent les chèques-restaurant », a souligné le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, dans un entretien accordé au média en ligne Brut. Concrètement, cela veut dire qu'il est désormais possible de dépenser jusqu'à 25 euros en titres-restaurant par jour. Cette mesure est censée s'appliquer jusqu'au 31 décembre 2023.

De nouveaux produits éligibles

Mais ce n'est pas tout. Les titres-restaurant depuis le 18 août peuvent être utilisés pour payer tout produit alimentaire, qu'il soit ou non immédiatement consommable, comme des pâtes ou encore du riz par exemple, et ce jusqu'à la fin de l'année prochaine. Bruno Le Maire a indiqué que le gouvernement est en train de définir la liste des produits éligibles.

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

Vous pourrez bien sûr toujours continuer à régler tout ou partie de l'addition pour un repas au restaurant avec les titres-restaurant, mais aussi payer votre déjeuner acheté dans une boulangerie, chez un boucher, un traiteur ou au supermarché. « Les titres sont valables pour des aliments immédiatement consommables ou qui serviront à la préparation du repas du salarié : plats cuisinés ou salades préparées, sandwichs, fruits et légumes, produits laitiers, etc », rappelle le site service-public. A noter que chaque enseigne de magasins fixe sa propre liste de produits payables par titres-restaurant. Résultat, il peut exister des différences selon les magasins.

Ticket restaurant : que peut-on vraiment payer avec ? (et 10 autres questions)