Avant de partir en vacances, la plupart des vacanciers ont pris le réflexe de comparer les prix sur internet. Celui des hôtels, celui des vols, mais aussi celui des locations de voitures. Avec à la clé, parfois, de belles économies. Toutefois, ces comparateurs en ligne ne sont pas toujours irréprochables.

Selon une enquête coordonnée par la Commission européenne en 2022, près de 55% des courtiers en location de voitures ne respectent pas les droits des consommateurs. Au total, les autorités ont inspectés 78 sites de comparaison, répartis dans 10 pays européens.

Manque de transparence

Résultat ? Des informations souvent peu claires, voire manquantes, et un défaut de transparence presque systématique. Dans le détail, sur plus d'un tiers des sites, la personne à contacter en cas de plainte ou de question n'était pas clairement indiquée.

Sur 28% des sites, le nom de la compagnie de courtage n'était pas mentionné. Et 32% des sites ne précisent pas avec quelle compagnie vous allez être lié une fois le contrat de location signé.

Pire : des options payantes étaient pré-sélectionnées sur 21% des sites. Et les autorités ont constaté à plusieurs reprises des informations tarifaires incomplètes, notamment concernant les frais supplémentaires qui peuvent s'appliquer pour les jeunes conducteurs.

Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

4 conseils pour louer un véhicule cet été

Pour finir, presque la moitié des sites de comparaison ne listaient pas clairement les garanties inclues ou non dans les contrats d'assurance. Afin d'éviter les pièges des comparateurs de véhicules, l'antenne française du Centre Européen des Consommateurs rappelle 4 conseils pratiques pour louer un véhicule cet été.

1. Comparez les offres

Les comparateurs ne sont pas parfaits, mais dans l'ensemble, ils peuvent vous aider à réaliser d'importantes économies. Prudence toutefois, si vous passez par un intermédiaire, vous allez signer un deuxième contrat une fois sur place. Vérifiez que les conditions générales sont identiques sur les deux contrats pour éviter de vous faire piéger par des clauses abusives.

2. Vérifiez l'état du véhicule

Lorsque vous arrivez à l'agence de location, prenez le temps de faire le tour du véhicule, de préférence en présence du loueur. Demandez un exemplaire papier du contrat de location, et inscrivez-y tous les dommages observés. Prenez des photos et des vidéos de l'intérieur et de l'extérieur du véhicule pour disposer de preuves tangibles en cas de litige. Même chose au retour : vérifiez l'état du véhicule en compagnie du loueur.

3. Vérifiez vos assurances

Chaque loueur propose des assurances “maison”, souvent au prix fort. Pour éviter de payer plus que vous ne devriez, vérifiez vos assurances avant d'en souscrire de nouvelles. « La responsabilité civile (qui couvre les dommages corporels et matériels causés aux tiers) est obligatoire. Elle est donc automatiquement comprise dans le prix de la location », rappelle le Centre Européen des Consommateurs.

4. Faites un état des lieux de retour

Lorsque vous rendez le véhicule au loueur, assurez-vous de le faire pendant les horaires d'ouverture. De plus en plus d'agence proposent désormais de laisser les clés dans une boîte aux lettres. Une fonctionnalité parfois très pratique, mais qui implique de ne pas faire d'état des lieux de retour en présence du loueur, ce qui peut vous porter préjudice en cas de litige. Assurez-vous également de respecter l'heure de retour prévue, sous peine de vous exposer à des frais de location supplémentaires.

Location de voiture : l'ajout d'un second conducteur, cette option qui vous coûte très cher