Les aides aux particuliers pour remplacer les chauffages individuels au fuel ou au gaz vont être relevées de 1 000 euros à partir du 15 avril, et les forfaits pour l'installation de chaudière au gaz seront arrêtés, a annoncé la ministre de la transition écologique mercredi.

« Nous allons renforcer MaPrimeRénov' afin d'accélérer le remplacement de chaudières à énergie fossile par des solutions de chauffage renouvelable » comme « les pompes à chaleur y compris hybrides, ou les chaudières biomasse », a indiqué la ministre Barbara Pompili lors de la présentation du plan de résilience de l'économie face à la flambée des prix de l'énergie.

« Le gouvernement a décidé d'augmenter de 1 000 euros à partir du 15 avril prochain et jusqu'à la fin de l'année 2022 les aides MaPrimeRénov' accordées pour l'installation d'un système de chauffage vertueux qui permet de sortir du gaz ou du fuel », peu importe la tranche de revenus concernée, et ainsi de réduire la dépendance du pays aux importations d'énergies fossiles, a-t-elle précisé. « Pour ne plus inciter les ménages à rester dépendants du gaz, les forfaits pour l'installation de chaudières au gaz seront parallèlement arrêtés », a ajouté la ministre.

« Ainsi, il sera encore plus avantageux pour les ménages les plus modestes de choisir une pompe à chaleur ou une chaudière biomasse et de se passer du gaz : ils pourront obtenir jusqu'à 9 000 euros d'aides (MaPrimeRénov et Certificats d'économies d'énergie) contre 8 000 euros auparavant », selon le communiqué.

En 2023, fin des aides pour les chaudières à gaz

« Dans un second temps, les demandes d'aides MaPrimeRénov' pour l'installation d'une chaudière au gaz ne pourront plus être déposées à compter du 1er janvier 2023, un délai qui permet aux ménages et aux entreprises de s'adapter », ajoutent les ministères. Les aides à l'installation de chaudières au gaz sont supprimées en 2023 dans un contexte de flambée des prix de l'énergie et du gaz, aggravée par la guerre en Ukraine.

Électricité, gaz : réduisez votre facture avec notre comparateur en ligne

Jusqu'ici, l'installation d'une chaudière au gaz à très haute performance énergétique pouvait bénéficier d'une aide allant jusqu'à 1 200 euros pour les ménages les plus modestes.

Barbara Pompili a annoncé parallèlement des incitations pour les collectivités afin de changer de système de chauffage. Pour les entreprises, le gouvernement compte lancer début avril un « appel à projet exceptionnel » pour « accélerer la décarbonation de notre industrie ».

« Nous souhaitons cibler les entreprises les plus exposées à la hausse des hydrocarbures pour qu'elles accélèrent les projets d'efficacité energetique ou de substitution du gaz naturel par de la biomasse », a ajouté la ministre.