C'est demain, mardi 25 janvier, que Pôle Emploi va commencer à verser la prime inflation aux demandeurs d'emploi. Sous certaines conditions que nous détaillons ici.

Après les étudiants boursiers, les travailleurs indépendants et les salariés du public et du privé, c'est au tour des demandeurs d'emploi de toucher, à partir de demain mardi 25 janvier, l'indemnité (ou « prime ») inflation de 100 euros. Une aide exceptionnelle, annoncée en octobre dernier et destinée à compenser en partie l'impact de la hausse des prix sur le budget des Français.

Pour recevoir cette prime de la part de Pôle emploi, il ne suffit pas d'être demandeur d'emploi. L'établissement public détaille sur son site web les conditions à remplir :

  • avoir été inscrit à Pôle emploi au 31 octobre dernier ;
  • avoir été, à la même date, en recherche active d'emploi, en formation rémunérée par Pôle emploi, en arrêt maladie ou congé maternité
  • toucher des indemnités Pôle emploi d'un montant inférieur à 2 000 euros nets mensuels ;
  • ne pas avoir exercé d'activité professionnelle en octobre 2021 ;
  • ne pas avoir reçu de revenus de la part d'autres organismes en octobre 2021.

Si vous remplissez ces conditions, l'indemnité vous sera versée en une seule fois, sans démarche de votre part, à partir de demain. Vous devriez recevoir dès aujourd'hui dans votre espace personnel un courrier confirmant le versement.

Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

Si vous êtes inscrits à Pôle emploi, mais que vous avez exercé une activité professionnelle en octobre dernier, vous avez déjà dû recevoir la prime inflation en décembre, de la part de votre employeur ou de l'URSSAF selon les cas.

Prime inflation : le calendrier de versement des 100 euros