La Poste a indiqué vendredi avoir dégagé un bénéfice net de 525 millions d'euros au premier semestre, un résultat en net redressement après le trou d'air provoqué par le premier confinement alors qu'un très gros produit exceptionnel avait brouillé la lecture des comptes l'an dernier.

Le groupe public avait affiché sur les six premiers mois de 2020 un bénéfice net de 2,315 milliards d'euros grâce à un produit exceptionnel de 3,6 milliards apporté par les titres CNP Assurances dont le groupe avait pris le contrôle en mars. Sans cet élément, il aurait accusé une perte de 1,2 milliard d'euros. Le chiffre d'affaires semestriel du groupe est cette année en progression de 16,3% à 16,857 milliards d'euros grâce au fort dynamisme du e-commerce et à des acquisitions (dont CNP Assurances sur un semestre complet).

« Ce premier semestre 2021, La Poste a conforté le socle de ses activités, accéléré le développement de ses moteurs de croissance, tout en restant pleinement engagée dans ses (...) missions de service public », a commenté dans un communiqué le PDG Philippe Wahl, saluant « un début de redressement rendu possible par l'engagement continu des postières et des postiers ».

L'activité du courrier traditionnel, particulièrement affectée par le confinement du printemps 2020, s'est légèrement redressée, avec un chiffre d'affaires en hausse de 10,4%. Si les volumes ont augmenté de 6,4% sur un an, ils sont encore en baisse de 21% par rapport aux six premiers mois de 2019, avant la crise sanitaire. La hausse de 32% des volumes du colis classique (Colissimo) a toutefois permis au chiffre d'affaires de la branche Services-Courrier-Colis de progresser de 18,5% à 6,53 milliards d'euros. Elle sort du rouge avec un bénéfice d'exploitation de 187 millions d'euros. GeoPost (colis express, dont Chronopost en France) profite aussi de l'essor du e-commerce avec une hausse de son chiffre d'affaires de 22%. Son résultat d'exploitation a bondi de 52% à 533 millions d'euros.

Professionnels : les offres en ligne les moins chères pour limiter vos frais bancaires

Quant à La Banque Postale, son produit net bancaire a crû de 4,8% à 3,97 milliards d'euros sur le semestre. Sa contribution au résultat d'exploitation du groupe atteint 755 millions d'euros. Au final, le résultat d'exploitation de La Poste a été divisé par 2,3 à 1,14 milliard d'euros. Sans l'intégration de CNP Assurances, il serait multiplié par 2,7. Le résultat net sera positif sur l'ensemble de l'année, a prédit le directeur financier Yves Brassart.