Plan du site Rechercher

Carrefour, Leclerc, Lidl... Pourquoi les prix baissent à la caisse

Femme scannant un article à un caisse automatique
© khaligo - Fotolia.com

En juin, les prix des produits de grande consommation vendus dans la grande distribution ont baissé, selon la dernière enquête de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee). Face à la crise économique, les enseignes relancent la guerre des prix pour attirer les clients.

C’est la guerre des prix. La bataille entre les acteurs de la grande distribution redouble alors que le pays affronte une crise économique sans précédent depuis 1945. « La paix des braves est terminée. Les temps sont durs alors les enseignes utilisent le principal levier à leur disposition pour séduire le consommateur : le prix », explique à MoneyVox, Oliviers Dauvers, un spécialiste avisé du secteur.

Résultat, l’Insee révélait jeudi que les prix des produits de grande consommation avaient reculé de 0,2% dans la grande distribution, au mois de juin par rapport à mai. Une tendance constatée aussi par le cabinet Nielsen. Selon lui, au premier semestre, les étiquettes en rayon ont diminué de 0,9%.

« Cette baisse est le reflet des difficultés sociales qui se profilent », ajoute Olivier Dauvers. Emmanuel Macron craint ainsi l’arrivée de près d’un million de chômeurs à Pôle emploi d’ici un an. « Les distributeurs ont bien compris qu’à la rentrée, il sera question de pouvoir d’achat d’où cet assaut de concurrence », constate pour sa part Thierry Desouches, porte-parole de Système U.

Des acteurs déjà mis à mal durant le confinement. Les consommateurs ont été incités à délaisser les grandes surfaces au profit de points de vente plus proches de leur habitation comme les supérettes et les magasins de détail. Mais face au retard accumulé sur leurs prévisions de chiffre d'affaires, elles redoublent d'effort pour rogner sur leurs marges.

Lire aussi : Leclerc, Carrefour, Lidl… 7 conseils pour éviter les pièges au supermarché

Grande braderie sur les produits phares

Et ces baisses de prix sont particulièrement marquées sur les produits stars comme le Nutella, le Coca-Cola, le camembert Président… qui permettent à une enseigne d’améliorer son « image prix » et donc d’attirer les clients dans ses linéaires.

Mais la bataille ne se joue pas que sur l’alimentaire. En regardant de plus près la dernière enquête de l’Insee (1), on constate que les produits d’entretien, d’hygiène et de beauté sont ceux qui ont le plus diminué sur un mois : -0,3%. Ces derniers n’ont en effet pas été visés par la loi Alimentation de 2018 qui encadre les rabais sur les produits alimentaires. D’où « les grosses promotions dans les prospectus des distributeurs pour les produits d’entretien ménager », illustre Thierry Desouches, contacté par MoneyVox.

Reste à savoir quelles enseignes réussiront à tirer leur épingle du jeu. Pour Olivier Dauvers, cela ne fait aucun doute : « Lidl et Leclerc ont un boulevard devant eux ». Selon une étude qu'il a publiée mercredi, les deux entreprises ont la meilleure « image prix » et la meilleure « image promo » du secteur, avec une petite avance pour le discounter allemand.

(1) Insee, Indice des prix dans la grande distribution - juin 2020

Partager cet article :

© MoneyVox / MB / Juillet 2020

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox
Commentaires

Pour ajouter ou interagir avec les commentaires,
vous devez être connecté à votre compte Moneyvox.

Publié le 19 juillet 2020 à 12h43 - #1patocheMi
  • Nans les pins
  • 48 ans

Arrêtez de vous foudre de notre gueule !!!!
Comment osez vous dire que les prix ont baissé alors qu un chariot moyen a presque doublé

Trouvez-vous ce commentaire utile ?Oui1Non1
Publié le 19 juillet 2020 à 13h19 - #2Silou
  • Homme
  • Romilly-sur-Seine
  • 70 ans

Si une grande surface achète un produit 1 € il la revend 5 € si le produit vaut 50 € il le revend 150 € et quand ils achètent a la tonne sa vaut 2 € et revendue à 3,50 € le kilo cest comme sa que sa fonctionne.A part intermarché qui fait des prix bas les autres sa augmente,le plus cher c'est carrefour.

Trouvez-vous ce commentaire utile ?Oui0Non0
Publié le 20 juillet 2020 à 10h06 - #3HHB

Propos de comptoir dans un mauvais français sans aucune source à l'appui contrairement à l'article. Ça ne vole pas très haut dans les commentaires…

Trouvez-vous ce commentaire utile ?Oui2Non0