Pour bénéficier de cette aide de 220 euros, il faut avoir nécessairement moins de 25 ans, se trouver en situation de précarité et percevoir une aide au logement. Les étudiants avaient eux reçu un versement dès le début du mois de juin.

Le versement de la « prime jeunes précarité » d’un montant de 200 euros a été effectué mercredi 25 juin après la publication d’un décret le 24 juin. Ce coup de pouce avait été annoncé par le Premier ministre, Edouard Philippe, le 4 mai pour venir en aide aux jeunes précaires dont la situation professionnelle s’était retrouvée modifiée en raison de la crise sanitaire et du confinement.

L'aide est versée par les caisses d’allocations familiales ou les caisses de la mutualité sociale agricole directement sur leur compte, sans n’avoir eu aucune démarche à faire. 550 000 jeunes sont concernées d'après le gouvernement. 250 000 étudiants, identifiés par le CROUS, avaient reçu un versement identique au début du mois de juin.

Pour en bénéficier, il faut avoir nécessairement moins de 25 ans, se trouver en situation de précarité et percevoir une aide au logement (APL, allocation de logement familiale ou sociale). ll ne peut y avoir qu'une seule aide de 200 euros par foyer et elle ne peut pas être cumulée avec une autre aide exceptionnelle de solidarité de 150 euros allouée pendant la crise aux bénéficiaires du RSA.

Dans le même temps, le gouvernement a prolongé pour le mois de juillet 2020 le versement des bourses étudiantes pour ceux dont les concours ou examens ont été reprogrammés au-delà du 30 juin. Une exonération du préavis des loyers CROUS pour les étudiants ayant quitté leur logement en résidence universitairs pour rejoindre leur familles avait aussi été actée, tout comme « la suspension des contrôles d'assiduité et la garantie du maintien des droits à bourse, notamment dans les cas où les étudiants auraient été dans l'impossibilité de réaliser un stage obligatoire », explique le site service-public.

Frais bancaires : jusqu'à 223 € d'économies grâce à notre comparateur

Des aides alimentaires à destination des étudiants précaires ont aussi été versées pendant la période du confinement.