Vegidair, Athena, Vivienne investissement, Securidrive... Voici une sélection d'actualités de la semaine écoulée dans les nouvelles technologies.

Le potager connecté

La start-up Vegidair lancera en novembre sur le marché son potager connecté d'intérieur avec la promesse de pouvoir consommer toute l'année des légumes, fruits et aromates ultra-frais. Totalement automatisé, il gère seul la lumière et l'arrosage, mesure le pH de l'eau et sa teneur en nutriments. Pas trop exigeant, il demande un arrosage toutes les 3 semaines pour produire, par exemple, 20kg de salade par an ou des herbes aromatiques toutes l'année.

Un réseau social pour ses amis

La jeune entreprise française Athena a lancé son réseau social, du même nom, dont l'objectif affiché est de s'adresser « à vos amis très proches et votre famille ». Pour y parvenir, l'application, disponible sur iPhone et Android, prend les contacts dans le répertoire du smartphone, à l'image d'un Whatsapp par exemple, et les ajoute automatiquement à mesure que ces derniers installent Athena. Pour les créateurs de l'entreprise, il s'agit de revenir vers l'essence des réseaux sociaux en permettant de « garder le contact avec les proches », alors que les Facebook, Twitter ou autres servent désormais, selon eux à « réseauter ».

L'e-santé contre les tumeurs

Mieux accompagner le diagnostic et la prise en charge des malades atteints de tumeurs neuro-endocrines : c'est l'objectif de quatre projets numériques innovants sélectionnés par le laboratoire pharmaceutique Ipsen France, très présent sur ces pathologies.

Bress est une plateforme de partage de connaissance entre médecins sur ces maladies qui sont souvent diagnostiquées tardivement et ont un fort impact sur la qualité de vie des patients. MyRobotics a mis au point un appareil mesurant les troubles du goût engendrés par certains médicaments anticancéreux. Symio est une application d'assistance au diagnostic et ZebrlA, un journal de bord numérique du patient qui peut être accessible par le médecin pour un meilleur suivi.

Outre un accompagnement en incubateur, Ipsen participera à hauteur de 5.000 euros aux premières levées de fonds des projets ZebrlA et Symio.

Arkéa investit dans le traitement de données financières

Crédit Mutuel Arkéa a annoncé lundi avoir pris 28% du capital de Vivienne investissement, une fintech lyonnaise spécialisée dans le traitement de données financières pour réduire les risques et optimiser les rendements. Cette alliance offrira des débouchés à Arkéa Investment Services, filiale du groupe bancaire dédiée à la gestion d'actifs et à la banque privée. Arkéa et Vivienne investissement envisagent, par exemple, de travailler au développement de produits type robo-advisor, les logiciels de gestion automatisée de placements.

Amoéba avance en Allemagne

Amoéba va expérimenter sur 10 sites industriels en Allemagne son biocide biologique capable d'éliminer les bactéries dans l'eau. La société a obtenu le feu vert des autorités allemandes pour y utiliser sa technologie à des fins de recherche. La prochaine étape sera le dépôt d'une demande d'autorisation de mise sur le marché provisoire dans ce pays.

L'application

L'association Prévention Routière et l'assureur Allianz ont lancé une application mobile, baptisée Securidrive, pour lutter contre les comportements routiers les plus dangereux (alcool, vitesse, téléphonie et somnolence). L'utilisateur est projeté dans quatre situations caractéristiques des accidents de la route, et incité à adopter un comportement responsable.

Jusqu'à 130 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif de banques en ligne

Les levées de fonds

L'entreprise bretonne Visiofair, basée à Plérin (Côtes d'Armor), a annoncé avoir levé un million d'euros auprès de Nestadio Capital, le fonds régional d'investissement BreizhUp, Bpifrance et Breizh Angels afin d'accélérer le développement de son produit-phare Watcheezy, qui offre un ciblage comportemental intuitif aux sites de e-commerce. Il est déjà utilisé par 150 clients, selon Visiofair. La nouvelle levée de fonds doit permettre à l'entreprise d'accélérer son déploiement commercial en France et à l'international.

La jeune pousse parisienne StarOfService, spécialisée dans la mise à disposition de services de proximité a réalisé une levée de fonds d'un montant global de 10 millions de dollars, auprès d'investisseurs italiens et plusieurs fonds d'investissement européens qui doit lui permettre « d'accélérer notre rythme de croissance afin de nous propulser au rang de leader mondial dans les deux prochaines années » selon son PDG et cofondateur Lucas Lambertini. La plateforme revendique deux millions de requêtes par an et affirme générer 800 millions de dollars de chiffre d'affaires.

L'entreprise parisienne FoodChéri, qui se présente comme le premier restaurant en ligne de France, a annoncé avoir réalisé une levée de fonds de 6 millions d'euros, auprès de plusieurs fonds d'investissement, qui doivent lui permettre de franchir le Périphérique et « accroître son empreinte en Ile-de-France ». La start-up, qui revendique un millier de repas livrés chaque jour dans Paris, espère à terme se déployer dans d'autres régions françaises et capitales européennes.

La société Connit, qui propose des solutions utilisant des objets connectés pour superviser les réseaux de distribution d'eau, d'électricité ou de gaz, ou contrôler à distance le bon fonctionnement d'une machine, a levé 3 millions d'euros auprès d'Engie, Groupe Claire et Emertec afin de financer son développement en France et à l'international. Créée en 2012, Connit prévoit de multiplier par cinq son chiffre d'affaires en cinq ans pour atteindre 30 millions d'euros.

Klaxoon, jeune pousse spécialisée dans la création d'outils d'apprentissage interactifs, a annoncé une levée de fonds de 5 millions d'euros auprès du fonds d'investissement breton Arkea Capital, ainsi que les Américains White Star et Wind et plusieurs investisseurs personnels, qui devrait permettre à l'entreprise d'« accélérer son cycle d'innovation et accompagner son expansion à l'international ». La start-up revendique déjà 100.000 utilisateurs dans 114 pays, grâce à une forte accélération durant l'année écoulée.