Dans une déclaration, la Société Générale annonce qu'elle va mettre un terme à ses activités de fusion-acquisition dans les secteurs des métaux et des mines.

Protégez votre compagnon grâce à notre comparateur d'assurances animaux

« Nous confirmons avoir l'intention de fermer notre activité de fusion-acquisition dans les métaux et les mines », indique cette déclaration, confirmant des informations de presse. Le groupe n'a pas souhaité préciser combien de personnes étaient concernées par cette décision, dont les motivations ne sont pas non plus connues.

Il a toutefois souligné qu'elle ne remettait pas en cause ses autres activités dans le secteur des métaux et des mines, où la banque entend continuer à proposer ses services en matière de financement notamment.

Le secteur minier est à la peine depuis plusieurs mois, pénalisé par les inquiétudes entourant le ralentissement économique en Asie. Une récente note de l'agence Moody's Investor Services estimait, en outre, que le secteur minier s'annonçait en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique le plus vulnérable à un ralentissement chinois.