A la fin juin 2015, 1,75 million de personnes avaient déjà soutenu un projet sur une plateforme de financement participatif, qu’il s’agisse de don, prêt ou d’investissement en capital. C’est 750.000 de plus qu’un an plus tôt, avant l’entrée en vigueur du cadre réglementaire du crowdfunding.

La croissance du nombre de financeurs s'intensifie puisque 450.000 nouveaux « crowdfunders » ont été recensés lors des six premiers mois de l’année 2015, selon le baromètre réalisé par Compinnov pour Financement participatif France (1). 9.328 projets ont été financés au 1er semestre 2015, pour 133,2 millions d’euros de fonds collectés. Les sommes brassées par le crowdfunding dans son ensemble ont donc doublé en un an : 66,4 millions d’euros avaient été collectés au 1er semestre 2014.

60 euros pour le don, près de 4.000 euros pour investir

Les volumes étant désormais plus importants, les statistiques s’affinent concernant les contributions moyennes, ce qui permet de constater que les sommes versées varient énormément selon la famille de financement participatif. Les particuliers donnent autour de 60 euros sur les sites de don (63 euros pour les plateformes sans récompense, 53 euros sur celles avec récompense). Le prêt non rémunéré répond à une logique proche de celle du don : les contributeurs y versent en moyenne 83 euros.

Jusqu'à 120 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif de banques en ligne

En revanche, le panier moyen grimpe rapidement lorsque le financeur est dans une logique de placement. Ainsi la contribution moyenne est de 338 euros pour le prêt rémunéré, de 493 euros pour l’investissement contre royalties, de 3.029 euros pour les contributions en obligations (plateformes de prêt) et de 3.876 euros pour l’investissement en capital.

Lire à propos des différents familles du crowdfunding : Le financement participatif, comment ça marche ?

Les statistiques livrées par Financement participatif France montre aussi que le public est différent selon le type de plateforme. Sur les plateformes de don, 39% des contributeurs ont moins de 35 ans, contre seulement 13% sur les sites de prêt. Ces derniers attirent les plus âgés : 56% des prêteurs ont plus de 50 ans. Quant aux plateformes d’investissement en capital ou contre royalties, la répartition des âges est plus équilibrée même si ces plateformes séduisent moins les 18-24 ans (4,1%) et les plus de 65 ans (6,5%).

(1) Financement participatif France est une association professionnelle regroupant les acteurs phares du secteur. Le baromètre est réalisé à sa demande par le cabinet conseil Compinnov. Ce dernier a collecté des données auprès de 51 plateformes en activité, dont 20 en prêt, 22 en don et 12 en investissement.