La Caisse d'Epargne Provence-Alpes-Corse (CEPAC) a finalisé le rachat de l'intégralité des participations de BPCE dans trois banques d'outre-mer, réalisé afin de devenir un « acteur bancaire de référence » dans ces territoires, selon un communiqué publié vendredi.

Les banques acquises – jusqu'ici détenues par BPCE International et Outre-Mer (BPCE IOM) – sont la Banque de la Réunion, la Banque des Antilles françaises et la Banque de Saint-Pierre-et-Miquelon, pour un montant de 314 millions d'euros, annoncé en mai.

« La cession de ces trois banques par BPCE IOM permet à la Caisse d'Epargne Provence-Alpes-Corse de devenir un acteur bancaire de référence au service des clients et des territoires d'outre-mer », souligne le communiqué de BPCE, qui chapeaute les réseaux Caisse d'Epargne et Banque Populaire. En mai, CEPAC avait précisé qu'elle se laisserait jusqu'au second semestre 2016 pour mener à son terme le processus d'intégration des trois banques rachetées, après une fusion juridique et une migration informatique.

Professionnels : les offres en ligne les moins chères pour limiter vos frais bancaires

L'opération doit permettre à Caisse d'Epargne Provence-Alpes-Corse d'augmenter de 25% son produit net bancaire, l'équivalent du chiffre d'affaires pour une banque, à environ 800 millions d'euros par an.