Le groupe BNP Paribas n'est pas intéressé par le rachat d'une participation dans la Banque postale chinoise, opération évoquée par des informations de presse, a affirmé mercredi son directeur général, Jean-Laurent Bonnafé, lors de l'assemblée générale du groupe.

Professionnels : les offres en ligne les moins chères pour limiter vos frais bancaires

« Pour ce qui est de la Chine, nous n'avons aucun intérêt dans la Banque postale », a déclaré Jean-Laurent Bonnafé. « C'est une entreprise qui peut valoir quelque part entre 30 et 40 milliards de dollars. On a beaucoup de choses à faire ici en zone euro mais nous avons une stratégie de long terme en Chine domestique à travers un certain nombre de partenariats et de prises de participation minoritaires », a-t-il ajouté.

Selon des informations de presse, l'Etat chinois pourrait amorcer un désengagement de la Banque postale chinoise et une introduction en bourse serait prévue en 2016.