Le Crédit Agricole travaille actuellement à simplifier l'usage des nouveaux moyens de paiement pour ses clients, en les rassemblant au sein d’une application mobile unique.

Face à l'intérêt croissant des multinationales technologiques, Apple en tête, pour le marché des paiements, les banques françaises ont, semble-t-il, enfin décidé d'enclencher la seconde. Exemple récent, la Banque Postale a entrepris de rassembler ses différents services au sein d’un application unique (lire : La Banque Postale : un portefeuille unique pour tous les paiements internet). Selon Les Echos, c'est aussi le cas du Crédit Agricole, qui travaillerait sur une « interface unique de paiement » mobile. La solution, encore au stade du prototype, pourrait être commercialisée en 2016.

La problématique du Crédit Agricole est la même que celle de la Banque Postale : encourager l’adoption de ces nouveaux moyens de paiement, sources potentielles de revenus pour les banques de détail, en améliorant l’expérience utilisateur. Actuellement, les solutions proposées brillent en effet par leur diversité, mais aussi par leur complexité. Le Crédit Agricole travaille donc à rassembler tous les nouveaux services de paiement qu’il propose (PayLib, Masterpass et le sans contact NFC, notamment) dans un même portefeuille numérique. L’application permettrait de régler indifféremment ses achats sur internet ou dans les commerces physiques, avec un parcours client identique. Si le mobile en est équipé, l’application pourrait même utiliser un capteur biométrique (d’empreintes digitales par exemple) pour l’authentification des paiements, en lieu et place du classique code à quatre chiffres.

Frais bancaires : jusqu'à 259 € d'économies grâce à notre comparateur

L'application, en revanche, ne sera pas universelle. Dans un premier temps au moins, elle sera réservée au possesseurs de smartphone Android. Le Crédit Agricole laisse toutefois la porte ouverte et espère que d'autres mobiles (l'iPhone ?) pourront à terme être compatibles.