Selon une étude publiée par MasterCard et basée sur une analyse des réseaux sociaux, les consommateurs du monde entier perçoivent de manière de plus en plus positive la possibilité de payer avec leur smartphone.

L’étude, réalisée par l’institut PRIME Research, se fonde sur l’analyse de 19,1 millions de messages postés par des consommateurs du monde entier sur les réseaux sociaux (Twitter, Facebook, Instagram, Weibo, YouTube, etc.). Par rapport aux précédentes vagues, MasterCard constate une nette progression du nombre de posts évoquant le paiement mobile, qui sont passés de 85.000 en 2012 à 19,1 millions en 2014.

La tonalité de ces messages a également évolué. En 2012, seulement 70% d’entre eux envisageaient le paiement mobile de manière positive, contre 94% en 2014. Parmi les messages à tonalité négative, c’est la sécurité et la fiabilité des services qui revenaient le plus souvent. Ce n’est plus le cas en 2014 : 91% des conversations consacrées à ces questions étaient positives.

Parmi les avantages pointés du téléphone comme nouveau moyen de paiement, les plus couramment cités sont la simplicité et la possibilité de communiquer avec d’autres sur les achats effectués. L’intégration de programmes de fidélité et de bons d’achat est également citée dans un quart des conversations sur l’innovation.

L’ombre d’Apple Pay

Si MasterCard ne cite jamais son nom, l’impact d’Apple Pay, le moyen de paiement mobile lancé en octobre dernier par Apple, sur l’étude est patent. Ce service, présenté en même temps que le nouveau smartphone de la firme à la pomme, l’iPhone 6, a en effet profité d’un énorme coup de projecteur et relancé du même coup l’intérêt pour le paiement mobile.

Frais bancaires : jusqu'à 221 € d'économies grâce à notre comparateur

Deux des technologies utilisées par Apple pour sécuriser son service, la « tokenisation » - qui permet d’éviter l’échange de données bancaires confidentielles entre le terminal sans contact et le téléphone - et la biométrie - l’opération est authentifiée grâce à un lecteur d’empreintes digitales intégré au téléphone - ont ainsi contribué, explique MasterCard, à crédibiliser le paiement mobile.

1% des Français convaincus

Les résultats de cette enquête, qui porte surtout sur une population jeune et technophile utilisatrice de réseaux sociaux, sont néanmoins à relativiser. D’autres sondages, basés eux sur des panels représentatifs de la population dans son ensemble, montrent un intérêt bien moindre. Une récente étude publiée par l’agence de conseil Solucom montrait ainsi qu’un Français sur 100 seulement envisageait un jour d’utiliser son téléphone pour régler des achats de faible montant.