L'assureur mutualiste Macif a annoncé vendredi une forte hausse de son bénéfice net et une amélioration de son chiffre d'affaires au premier semestre, grâce notamment à une moindre sinistralité et à l'intégration de la société de gestion OFI.

Sur les six premiers mois de l'année, le bénéfice net a bondi de 75%, à 140 millions d'euros, contre 80 millions sur la même période l'année dernière, selon un communiqué publié vendredi. L'assureur explique ses résultats par une maîtrise des frais de gestion et par la baisse de la sinistralité courante en dommages comme en santé. « L'intégration du groupe OFI (au 30 juin, ndlr) a également un impact exceptionnel de près de 30 millions d'euros sur le résultat net », note la Macif dans son communiqué.

Sur le premier semestre, le chiffre d'affaires augmente de 2,7% à 2,9 milliards d'euros. L'assureur affiche 5,13 millions de clients, en augmentation de 0,8% sur un an. Par activité, le pôle Santé a dopé les résultats. Les cotisations ont ainsi progressé de 19,5%, notamment en raison de l'entrée de la Mutuelle nationale des personnels Air France. A périmètre constant, les cotisations augmentent de 2,4% pour ce pôle.

L'assurance dommages a légèrement augmenté (+1,2%) alors que le semestre a été marqué par des événements climatiques extrêmes; l'épisode de grêle du mois de juin et les inondations en Bretagne, entre autres, ont représenté une charge importante de 176 millions, un montant ramené à 27 millions d'euros grâce aux protections en réassurance. En assurance-vie, la collecte brute est stable. L'activité bancaire est quant à elle marquée par la progression du nombre de clients, de 79.000 contre 52.000 fin 2013 (+52%).

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

Enfin, les fonds propres du groupe sont en forte progression et s'élèvent à 2,91 milliard d'euros, en hausse de 16% par rapport au 31 décembre 2013.