L'indice de référence des loyers (IRL), utilisé pour la révision des loyers d'habitation, a continué à décélérer au deuxième trimestre avec une progression ramenée à 0,57% sur un an, a annoncé vendredi l'Insee.

« Au deuxième trimestre 2014, l'indice de référence des loyers atteint 125,15. Sur un an, il augmente de 0,57% », relève l'Institut de la statistique et des études économiques dans un communiqué. Cet indice, calculé sur la base de l'indice des prix à la consommation hors tabac et loyers, sert de référence pour la révision des loyers d'habitation par les propriétaires privés.

Au premier trimestre, l'IRL avait progressé de 0,60% sur un an, après 0,69% au quatrième trimestre 2013 et de 0,90% au troisième trimestre. La progression ne cesse de ralentir depuis le premier trimestre 2012, où la hausse avait été de 2,24%, soit la plus forte augmentation depuis le premier trimestre de 2009.

Cette décélération de l'indice des loyers s'explique notamment par son indexation sur l'inflation. Les prix à la consommation ont affiché en France en juin une progression de 0,5% sur un an, un rythme en baisse par rapport à mai.

Frais bancaires : jusqu'à 259 € d'économies grâce à notre comparateur

Lorsque le contrat de location prévoit la révision du loyer, celle-ci intervient chaque année à la date convenue entre les parties ou, à défaut, au terme de chaque année du contrat. L'augmentation du loyer qui en résulte ne peut excéder la variation de l'IRL publiée par l'Insee.