L'agence Moody's a abaissé la perspective attribuée au secteur de la réassurance, passée de stable à négative, en raison des difficultés auxquelles il fait face comme la pression sur les tarifs, selon un communiqué publié mercredi.

Les réassureurs, qui sont les assureurs des assureurs, doivent aussi composer avec un surplus de capacité, l'arrivée de nouveaux acteurs non-traditionnels et des taux d'intérêt bas, précise Moody's.

Ces capacités nouvelles prennent la forme de véhicules ad hoc créés par les réassureurs eux-mêmes pour attirer les investisseurs (« sidecars ») ou de compagnies de réassurance créés par des fonds alternatifs, à l'image de PaCRe par Paulson & Co du financier américain John Paulson. Cette concurrence joue principalement dans le domaine des catastrophes naturelles, qui est hautement stratégique pour le secteur de la réassurance, souligne l'agence de notation. Selon elle, les réassureurs les mieux positionnés pour affronter ces défis sont ceux qui ont « atteint une taille critique » et possèdent une « plateforme d'assurance solide ».

Prêt travaux : les crédits les moins chers pour votre maison

En début d'année, Standard & Poor's avait également anticipé une dégradation de la situation des réassureurs, après huit années de stabilité, en raison de l'intensification de la concurrence.