Le ministre de l'Economie Pierre Moscovici a déclaré jeudi craindre que la France connaisse une croissance très faible en 2013, proche de la prévision de 0,1% de la Commission européenne.

Jusqu'à 130 € de prime à l'ouverture grâce à notre comparatif des banques en ligne

« La Commission européenne dit 0,1%: je crains que ce ne soit pas loin de ça », a déclaré Pierre Moscovici au cours d'un forum organisé par le journal Libération et Sciences-Po Paris et intitulé « Après la crise, le bonheur ? ». « On se bat pour que ce soit plus », a-t-il assuré.

Selon le ministre, « la croissance devrait reprendre d'ici à la fin de l'année 2013 » et « en 2014 nous devrions retrouver un taux de croissance plus convenable, significativement positif ». Il a rappelé que la Commission européenne prévoyait une croissance de 1,2% en France en 2014. « Ca me paraît la vraisemblance », a-t-il dit.

Le gouvernement, qui doit présenter d'ici mi-avril ses nouvelles prévisions de croissance et de réduction du déficit public de la France, semble donc vouloir s'aligner peu ou prou sur les chiffres de Bruxelles. Pierre Moscovici a aussi évoqué une croissance de 2% par an à partir de 2015, conforme aux prévisions du gouvernement.